Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2015

Comment aider l'Institut kurde de Paris ?

A la suite de la publication dans Le Monde du 10 février 2015, d'un article de Kendal NEZAN sur la situation de l'Institut kurde, nous avons reçu de très nombreux appels et messages de solidarité auxquels nous sommes très sensibles. Vous pouvez participer concrètement à la campagne de soutien à l'Institut kurde en nous adressant un don. L’Institut kurde étant une fondation reconnue d'utilité publique, les dons individuelles sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66 % de votre revenu imposable. A cet effet vous recevrez un reçu fiscal. Les dons des entreprises sont déductibles à hauteur de 5‰ leur chiffre d'affaire. Les legs sont totalement exonérés d'impôts. Vous pouvez sensibiliser votre entourage et vos amis et les encourager à s'associer à cette campagne. Pour plus d'informations contacter nous au : 01.48.24.64.64 E-mail : secretariat@fikp.org
Faire un don en ligne  

Les peuples du Kurdistan du Sud en septembre 1924 tels qu'en jugea la Société des Nations

Par l'Institut royal hongrois ; échelle 1: 1,000.000.

Il y eut en fait compilation de deux cartes, l'une intitulée :

Carte dressée d'après la CARTE ETHNOGRAPHIQUE DE LA TURQUIE D'ASIE ORIENTALE, SYRIE ET PERSE, publiée en 1910 par la Société Royale de Géographie à Londres 
Map compiled according to the ETHNOGRAPHICAL MAP OF EASTERN TURKEY IN ASIA, SYRIA AND WESTERN PERSIA, published by the Royal Geographical Society in 1910.



La deuxième carte est la 
CARTE ETHNOGRAPHIQUE DU TERRITOIRE CONTESTÉ dressée par la Commission d'après les dernières statistiques établies par le Gouvernement de l'Irak (1922-1924)
ETHNOGRAPHICAL MAP OF THE CONTESTED TERRITORY compiled by the Commission according to the latest statistics drawn up by the Government of Iraq

"EXPLICATION DU SYSTÈME DE LA CARTE : Dans chaque Nahie 1mm² colorié représente 100 habitants. Ainsi le cercle qui représente la ville de Mossoul mesure 970 mm² et représente 97. 000 habitants. La surface coloriée dans la N…

La guerre n'est pas finie que Sindjar entre dans l'après-guerre

Le 17 décembre, une offensive des Peshmergas, appuyée par les frappes aériennes de la Coalition, a permis de chasser l’EI de plusieurs villages au sud de Zummar et près de la frontière syrienne, ce qui allait faciliter leur avancée vers les monts Sindjar, où des milliers de yézidis étaient, depuis août, assiégés par les djihadistes. 
Cette offensive, qui avait pour but de reprendre Sindjar, s’est poursuivie les 18 et 19 décembre, toujours dans une coopération entre forces aériennes et Peshmergas, avec, à Sindjar même, l’appoint des unités armées yézidies qui résistent à Daesh depuis l’été, et de YPG venus du côté syrien.
Le 19 décembre, les communiqués annonçaient que les Peshmergas étaient parvenus au mont Sindjar (Shingal en kurde) et que le siège des yézidis avait été enfin brisé. Coïncidence, ces succès militaires et la libération de Sindjar ont eu lieu lors de la grande fête solsticiale des Yézidis, qui observent un jeûne d’hiver diurne de trois jours. Massoud Barzani, le président…

TV : La semaine kurde

Mardi 10 février sur ARTE :

à 20 h 55 :



Daech, naissance d'un État terroriste, documentaire de Jérôme Fritel (Fr., 2015) :

"L’État Islamique en Irak et au Levant, Daech en arabe, contrôle aujourd’hui un territoire grand comme la moitié de la France, à cheval sur deux pays, la Syrie et l’Irak. Sa fortune est comparable à celle d’un pays africain. L’organisation est devenue une sorte d’État hors la loi qui attire militants et combattants du monde entier. Inconnue il y a un an, cette start-up du terrorisme, née en Irak sous l’occupation américaine, est devenue une multinationale de la terreur. Comment est apparue Daech et quel est son modèle économique ? Peut-elle encore étendre son territoire ? Comment lutter contre une structure qui ne dépend plus de financements extérieurs ? Les journalistes Jérôme Fritel (Goldman Sachs – La banque qui dirige le monde) et Stéphan Villeneuve sont partis un mois en Irak, en novembre 2014, pour enquêter sur cette organisation terroriste qui boul…