Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2014

Pétition pour la libération de Mahnaz Mohammadi

Le samedi 7 juin 2014, Mahnaz Mohammadi, cinéaste iranienne, a été convoquée par le tribunal de l'application des peines de la prison d’Evin au nord de Téhéran pour y être incarcérée dans l’indifférence la plus totale. Cette incarcération est la fin d'une longue histoire qui commence par son arrestation le 27 juin 2011, arrestation que la SRF avait déjà fermement dénoncée. Mahnaz Mohammadi avait alors passé un mois en prison et été libérée sous caution le 27 juillet 2011, dans l’attente d'un verdict qui est finalement tombé le 23 octobre 2013 : 5 ans de prison ferme. Après de multiples pressions quotidiennes, Mahnaz Mohammadi est donc partie purger sa peine. La veille de son emprisonnement, elle a enregistré une vidéo avec l’aide d’une amie, réfugiée aux Pays-Bas. Nous en avons traduit les dernières minutes pour la joindre à la pétition que nous avons lancée. Mahnaz Mohammadi, réalisatrice de documentaires et fervente militante des droits des femmes, a été condamnée à 5 …

Ben o değilim – Je ne suis pas lui

Ben o değilim (Je ne suis pas lui) de Tayfun Pirselimoğlu sort aujourd'hui en salle.

Nihat, aide-cuisinier d’âge mur, a une vie sociale aussi routinière que sa vie professionnelle. Les virées nocturnes avec ses collègues le tirent à peine de sa torpeur de vieux garçon casanier. Pourtant tout le monde l’assure qu’une collègue dont le mari croupit en prison lui fait les yeux doux.Prendre ou voler l'identité de quelqu'un est une idée irrésistible et elle s'initie de temps en temps dans mes histoires (…) Être l'autre ou être traité comme l'autre est un problème crucial. C'est enraciné dans l'estime politique et religieuse et c'est un grand fardeau dans le pays." Tayfun Pirsanoğlu.

Prix du meilleur scénario au Festival international du film de Rome.

Dunaysir et Ras al-'Ayn – Serê Kaniyê en 1184 sous les Artoukides

Le voyageur Ibn Jubayr part de Mossoul et de Nisibin, en juin 1184, et passe par Dunaysir et Ras al'Ayn, puis Harran, pour gagner la Syrie. À l'heure où Ras al-'Ayn connaît une malheureuse célébrité étant un champ de bataille entre Djihadistes de tous poils et YPG, voyons ce qu'il en était dans une époque où les guerres d'escarmouches et de pillages entre les Latins, les Ayyoubides, les Byzantins, les Artoukides, ne rendaient pas toujours le pays plus serein qu'aujourd'hui :
Au partir de Niçibin :

– Nous étions descendus dans un khan, à l'extérieur de la ville, où nous passâmes la nuit du mercredi 2 de rabi'I (13.6.1184), et d'où nous partîmes au petit matin dans une grande caravane de mulets et d'ânes, en compagnie de Harraniens, d'Alépins et d'autres gens de ce spays du Diyar Bakr et circonvoisins, laissant derrière notre dos, sur leurs chameaux, les pèlerins de ces contrées. Notre marche se continua jusqu'au début du zhor. Nou…

We Are All Pêşmerge / Nous sommes tous Pêşmerge : Pour la reconnaissance d'un État kurde

We Are All Pêşmerge : Campagne de soutien aux combattants kurdes 
"Les Pêşmerge sont des héros. Pas seulement pour le peuple du Kurdistan, mais aussi comme rayon d'espoir et de paix dans le reste du Moyen-Orient, pour des jours meilleurs. Une campagne de soutien aux Pêşmerge est en cours sur Facebook et Instagram et Twitter : Nous sommes tous des Pêşmerge, témoignant de notre admiration devant la résistance des Pêşmerge face à la terreur : #WeAreAllPêşmerge / #WeAreAllPeshmerge devient viral sur les réseaux sociaux. La bravoure et le courage des forces Pêşmerge ont été mis en évidence dans les media du monde entier lors des dernières semaines, les reportages montrant qu'ils ont protégé des civils innocents fuyant les attaques en Irak de terroristes venant de Syrie. Ces terroristes se donnent le nom d'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), indiquant leur objectif d'instaurer un État fondé sur la Sharia selon l'interprétation que font les Wahabites de la loi…

La citadelle d'Erbil sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO

La nouvelle vient juste de tomber. Le dossier n'était pas gagné d'avance avec un rapport de l"ICOMOS qui recommandait de différer l'inscription. Finalement, et peut-être sensible aux événements en cours qui montrent à quel point le patrimoine au Kurdistan est à la fois protégé si l'on compare avec le reste de l'Irak mais aussi isolé dans le chaos ambiant, l'UNESCO a décidé d'inclure de suite la citadelle à la liste du Patrimoine mondial de l'Humanité.
Maintenant, c'est au tour d'Amêdî, encore sur la liste indicative.

Comment les Zand firent renaître la musique iranienne

Où l'on apprend que la stupide prohibition de la musique en Iran ne date pas de la Révolution islamique :
Si l’époque de la dynastie safavide (1501-1736) est qualifiée d’Âge sombre de la musique, c’est qu’il n’en subsiste aucune trace écrite sur plusieurs décennies. La musique est interdite par le gouvernement et les autorités religieuses, et les chanteurs et instrumentistes n’ont plus le droit de se produire en public et doivent se cacher ou rester enfermés dans leurs maisons. Des chanteurs tirent cependant parti du développement du ta’zieh (un théâtre religieux commémorant le martyre de l’imam Husayn à Kerbala) et de la tradition des rozeh khani (chants de deuil et de lamentation en l’hon- neur de la famille du Prophète) pour interpréter, conserver et transmettre leur art et leur répertoire sous forme de chants religieux.
Les instrumentistes en revanche n’ont aucune possibilité de jouer ni d’enseigner en dehors de la sphère privée. Cette prohibition connaîtra son apogée sous l…

Journées d’études : La Question kurde et le droit International

Vendredi 27 juin à Irenee – Université de Lorraine, aura lieu une journée d'études :

La Question kurde et le droit international
Programme à consulter et télécharger en ligne
S'inscrire et s'y rendre.

« La crise irakienne, la Turquie et les Kurdes: le commencement d’une nouvelle donne »

Le mercredi 25 juin à 18 h, à l'Institut kurde de Paris, le professeur Henri J. Barkey (Lehigh University, Department of International Relations), donnera une conférence :
"La crise irakienne, la Turquie et les Kurdes : le commencement d'une nouvelle donne"
Institut kurde de Paris, 106 rue La Fayette, 75010. Mº Poissonnière, Gare de l"Est, Gare du Nord. Entrée libre.

Hakan Günday : Ziyan

Mardi 17 juin à 15 h 00 sur France Culture : Les fantômes de Günday, avec Hakan Günday pour Ziyan, paru aux éditions Galaade. Tout un monde, M-H Fraissié.

« Un mauvais rêve peut-il transformer l'existence de quelqu'un en cauchemar ? Peut-il lui faire abandonner son éducation à mi-parcours ? Le rendre fou ? » ll a vingt ans, il est soldat. Dans l'est de la Turquie, où l'armée contrôle les populations kurdes, lutte contre les rebelles du PKK et la contrebande généralisée, la vie au quotidien est dure. Au coeur d'un hiver interminable, les tours de gardes sont de véritables supplices sans compter les relations difficiles avec la population locale et la hiérarchie militaire. Une nuit, un homme lui rend visite. Il dit s'appeler Ziya Hur it, l'un des conjurés qui fut pendu pour avoir participé à la tentative d'assassinat contre Mustafa Kemal en 1926. Est-ce la fatigue ou l'hypothermie qui provoque chez le soldat une telle hallucination ? Serait-ce que so…

Le vent nous emportera

Mercredi 18 juin a 20 h 45 sur Ciné+ Club : Le vent nous emportera, d'Abbas Kiarostami, Iran, 1999.


Des étrangers en provenance de Téhéran arrivent pour un court séjour à Siah Dareh, un village du Kurdistan iranien. Les habitants ignorent la raison de leur venue. Les étrangers flanent surtout dans l'ancien cimetière et font croire aux villageois qu'ils sont à la recherche d'un trésor.


Suivi à 22 h 40 du Goût de la cerise, sur la même chaîne.

Nishtiman : La voix est libre

Dans le cadre du festival La voix est libre, le groupe Nishtiman se produit demain, à 20 h 30 au théâtre des Bouffes du Nord, pour une soirée intitulée :
Accords célestes


Nazand Begikhani : Le lendemain d'hier

Samedi 14 juin à 16 h, à l'Institut kurde de Paris
Nazand Begikhani présentera son dernier recueil de poésies,  traduit et publié aux éditions de l'Amandier.
La lecture de ses poèmes se fera au rythme du def de Hussein Zahawy :






Erbil à Bagdad : "Pour les poursuites internationales, il faudra attendre l'indépendance"

Le 13 mai 2014, le ministre turc de l’Énergie, Taner Yıldiz, annonçait, dans une conférence régionale sur l’énergie, donnée à Istanbul, que le pétrole acheminé et stocké dans le port de Ceyhan était prêt à la vente :
« Nos réservoirs de stockage à Ceyhan pour le pétrole du nord de l’Irak sont pleins. Il n’y a aucun obstacle à la vente. Ce pétrole appartient aux Irakiens et ce sont eux qui le vendront. »
Taner Yıldiz a aussi assuré que des « responsables officiels de Bagdad, d’Erbil et de Turquie  supervisaient  les ventes » et que l’argent serait déposé dans la banque d'État turque Halk-Bank. Il a donné le chiffre de 2, 5 millions de barils stockés, soit la pleine capacité des réservoirs, et indiqué que le pétrole serait probablement vendu en Italie et en Allemagne.
Peu de temps auparavant, le Gouvernement régional du Kurdistan (GRK) avait déjà annoncé que son pétrole serait vendu courant mai, et Massoud Barzani, le président kurde, avait qualifié cette décision de « décision politiq…

Incertitude sur la participation kurde au prochain gouvernement irakien

Source Wikipedia
Rouge : État de droit, liste de Nouri Maliki.
Mutahidoon (Al-Nujayfi
Parti démocratique du Kurdistan

Gorran

Union patriotique du Kurdistan

Coalition Al Arabiya

Diyala

Les résultats officiels des élections parlementaires irakiennes ont été publiés le 25 mai, 

État de droit obtient 92 sièges (en gagne 2 par rapport à 2010) Le mouvement sadriste obtient 34 sièges ;Le conseil suprême islamique (chiite) obtient 31 sièges ;La Coalition de la réforme d’Usama AL Nujayfi obtient 28 sièges (en perd 14) ;Le Parti démocratique du Kurdistan (Barzani) obtient 25 sièges (en perd 4) ;La Coalition arabe d’Ayyad Allawi obtient 21 sièges ;L’Union patriotique du Kurdistan (Talabani) obtient 21 sièges (en gagne 7) ;Goran (Mouvement pour le changement) de Nawshirwan Mustafa obtient 9 sièges (en gagne un) ;Le Mouvement national de la réforme d’al Jaffari obtient 6 sièges ;Le Parti islamique de la vertu (une branche sadriste) obtient 5 sièges ;La liste « Diyala est notre identité » obtient 5 sièges ;…

Unedited History, Iran 1960 - 2014

Du 16 mai au 24 août 2014, au Musée d'art moderne de la ville de Paris :

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente à l’ARC UNEDITED HISTORY, Iran 1960-2014. Composée de plus de 200 oeuvres pour la plupart inédites en France, l’exposition offre un nouveau regard sur l’art et la culture visuelle en Iran des années 1960 à aujourd’hui. L’exposition interroge l’histoire contemporaine de ce pays sous forme de séquences : les années 1960-1970, l’époque de la révolution de 1979 et la guerre Iran-Irak (1980-1988), puis de l’après-guerre à aujourd’hui.
Programme de et autour de l'exposition, détail des exposants, etc.




Par Catherine David, Morad Montazami, Odile Burluraux :
Ouvrage de référence sur l’art moderne et contemporain iranien, Unedited History. Il explore tous les domaines des arts visuels, de la peinture, au cinéma en passant par les arts graphiques selon un déroulé chronologique : les développements culturels de 1960-1979 sous le dernier Shah d’Iran, l’époque de la …

La Vache (Gav)

Sortie mercredi 4 juin de La Vache, un film de Dariush Mehrjui (1968) :

La Vache, deuxième long-métrage du cinéaste iranien Dariush Mehrjui après "Almaas 33" (1966), est une adaptation d'une nouvelle de Gholam-Hossein Saedi, grand romancier et scénariste des années 60. Les deux hommes font alors équipe pour porter cette intrigue sur le petit écran. Mais le téléfilm rencontre un succès tellement inattendu qu'ils entreprennent de prolonger sa durée et d'approfondir son thème pour le diffuser au cinéma. Censuré à sa sortie en 1969 par le Shah d'Iran pour sa vision pessimiste de la paysannerie iranienne, La Vache a rencontré clandestinement son premier public en festivals. Considéré par les critiques comme l'un des meilleurs films jamais réalisés en Iran, le deuxième long-métrage de Dariush Mehrjui gagne pour la première fois les écrans français. Une sortie inédite pour ce film symbolisant la naissance de la Nouvelle vague du cinéma iranien. Film majeur du…

Inscription de la Citadelle d'Erbil au Patrimoine mondial : rapport de l'ICOMOS en ligne

Le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) vient de publier ses Évaluations des propositions d'inscription de biens mixtes et culturels en 2014 au Patrimoine mondial de l'UNESCO (qui décide en dernier chef d'inscrire ou non un site sur la liste).
Parmi tous les sites et monuments évalués, figurait la Citadelle d'Erbil, dont, après examen, l'inscription n'a pas été désapprouvée, mais différée (contrairement à ce qu'on lit dans la presse kurde), en raison de certaines faiblesses du dossier, et, surtout, ce qui transparaît le plus, est que vider la Citadelle de sa population n'a finalement pas servi sa cause. On y mentionne aussi, au passage, Amadiyya et Diyarbakir, qui pourraient certainement prétendre, selon d'autres critères, à y être inscrites (si les autorités s'attelaient à la rude tâche de répondre aux critères demandés).
Le HCECR, lui, a vu rouge, accuse l'ICOMOS de partialité et de 'dessein caché' (toujours l&…