Articles

Affichage des articles du mai, 2013

Kourosh Moradi

Image

Kurd Men For Equality

Image
Un juge de la ville kurde de Mariwan, une ville moyenne ( moins de 100 000 habitants) de la province du Kurdistan d'Iran,  a déclenché une campagne internationale sur Internet après avoir prononcé un châtiment inhabituel, en guise « d’humiliation publique ». Le 15 avril, un délinquant condamné pour des faits mineurs a été promené dans toute la ville, sous escorte policière, déguisé avec le tchador rouge des femmes de Mariwan.  La ville a immédiatement pris parti contre le juge et l’ Association des femmes kurdes de  Mariwan a manifesté contre le caractère méprisant et sexiste de la condamnation qui fait du genre féminin un signe d’humiliation et d’infériorité en général, et contre la femme kurde en particulier, puisque les vêtements portés de force par le condamné étaient une tenue traditionnelle. La police est intervenue brutalement pour disperser quelques centaines de manifestants et, selon des témoins, plusieurs femmes ont été sérieusement blessées. Mais la diffusion, sur le web, …

Élections au Kurdistan d'Irak : la réélection de Massoud Barzani se jouera-t-elle par référendum ?

Image
Les prochaines élections présidentielles dans la Région du Kurdistan d’Irak, dont la date a été fixée le 21 septembre 2013, posent, de tous côtés, des questions de vacance du pouvoir et de succession.
Le parti kurde dont la situation est la plus incertaine, concernant son leadership, est, bien sûr, celui de Jalal Talabani qui n’a pas fait de réapparition publique depuis son accident cérébral, survenu en décembre dernier. Une agence de presse iranienne a récemment parlé de sortie seulement toute récente de coma, ce qu’un de ses médecins, le docteur Najmaddin Karim (qui est aussi gouverneur de Kirkouk) a démenti. Voulant aussi couper court aux rumeurs de mort dissimulée, son entourage a diffusé dans les media kurdes quelques photographies montrant le président d’Irak dans son centre de soins en Allemagne, assis à une table, dans un jardin, entouré de ses médecins. Mais s’il ne fait aucun doute qu’il est encore en vie, l’absence de toute vidéo ou interview en direct n'a fait que relan…

Polluting Paradise

Image
Sort demain en France, Polluting Paradise, de Fatih Akin.


Synopsis : En 2006, Fatih Akin tourne la scène finale de son film "De l’autre côté" à Çamburnu, village natal de ses grands-parents au nord-est de la Turquie, où les habitants vivent depuis des générations de la pêche et de la culture du thé, au plus près de la nature. Il entend alors parler d’une catastrophe écologique qui menace le village : un projet de décharge construit dans un mépris total de l’environnement et contre lequel s’élèvent le maire et les habitants. Il décide de lutter par ses propres moyens. Pendant plus de cinq ans, il filme le combat du petit village contre les puissantes institutions et témoigne des catastrophes inéluctables qui frappent le paradis perdu : l’air est infecté, la nappe phréatique contaminée, des nuées d’oiseaux et des chiens errants assiègent le village. Pourtant, chaque jour, des tonnes d’ordures sont encore apportées à la décharge…. "Polluting Paradise" est à la fois un…

Alévie, à la mort

Image

La guerre – Les équipes spéciales

Image

Iran, la course contre la bombe

Dimanche 26 mai à 22 h 06, sur France 5. Documentaire de Pascal Henry (France, 2013, inédit, 55 mn).

Abbas Bakhtiari et l'ensemble Pouya

Image

Le silence de Rumi

Image
Le Silence de Rumi, musique persane


En hommage au poète persan Molana Jalal ad-Din Rumi (1207-1273).

Avec l'ensemble iranien Hallajvashan Mohamadali Merati : compositeur Homayoun Kazemi : chant Jean-Claude Carrière : parole Laurent Bernard, Edmundo Carneiro, Alireza Kishipour, Artyom Minasyan, Dariush Farzad, Déborah Benasouli, Léonore Boulanger  et Adrien Shomali.

Sesime Gel - Come to My Voice - Were Denge Min - Viens à ma voix

Image
Le talentueux cinéaste Hüseyin Karabey avait, en 2010, annoncé vouloir tourner un film en langue kurde et turque, Sesime Gel, Were dengê min (viens à ma voix), dont le thème est la sale guerre au Kurdistan de Turquie, vue de l'arrière, des villages et des femmes :

Dans un village de montagne enneigé de l’est de la Turquie, Berfê (une vieille femme) et Jiyan (sa petite fille) se retrouvent seules, confrontées à l'absence de l'unique homme du foyer. En effet, Temo, respectivement fils et père des deux femmes, est désormais incarcéré. L’officier en chef a été informé que des villageois dissimuleraient des armes. Il annonce alors que tous les hommes du village vont être gardés en détention jusqu’à ce que leurs familles capitulent et remettent les armes qu’elles sont censées dissimuler. Mais à la connaissance de ces deux femmes qui n’ont rien à se reprocher, ces armes n’existent pas. Désespérées, Berfê et Jiyan entament un périple pour trouver une arme contre laquelle échanger…

L'espace entre les barreaux, lettres d'une Persane

Jeudi 23 mai à 23 h 00 sur France Culture : Lecture de lettres d'amour de Jila Baniyaghoob et Bahman Amadi-Amouee, prisonniers iraniens, par des comédiens, en français et en persan. L'Atelier de la Crétation, Irène Oméliane.

100 questions sur l'Iran

Image
Présentation de l'éditeur : Pourquoi l’Iran n’a-t-il jamais été arabisé ? La prostitution existe-t-elle en Iran ? L’homosexualité est-elle admise ? Qui détient vraiment le pouvoir ? Quel est le rôle exact des Gardiens de la Révolution ? Quel but poursuit Ahmenidjad ? Pourquoi l’Iran n’est-il pas soutenu au Conseil de Sécurité par la Chine et la Russie ? l’Iran et Israël sont-ils des ennemis irréconciliables ? L’Iran peut-il bloquer le détroit d’Ormuz… Histoire, société, culture, politique, géopolitique… depuis la révolution khomeyniste, l’Iran suscite bien des peurs et des interrogations, qui se sont accrues depuis le bras de fer avec Israël autour de la fabrication d’une bombe atomique. Ce sujet qui occupe continuellement le devant de la scène masque notre méconnaissance d'un pays sur son identité, ses références, sa vie quotidienne. Cent questions ne sont pas de trop pour radiographier et passer à la loupe un géant mal aimé du Moyen-Orient.

 À lire, sur les Clef du Moyen-Ori…

La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans

Mercredi 22 mai à 21 h 55 sur France 3 : Documentaire de Michaël Prazan ( Fr. 2013).

Printemps arabes, la confiscation

Mercredi 22 mai à 20 h 40 sur France 3 : Documentaire de Frédéric Brunnquell et Gilles Kepel (Fr., 2013).

Une nuit à Téhéran

Image
Lundi 20 mai à 23 h 00 sur France Culture : Sara Najafi avec Elise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathlouti pour un répertoire de chansons iraniennes ; Nahal Tajadod pour son roman Elle joue. L'Atelier intérieur, Aurélie Charon.





Deux femmes parlent. Elles sont toutes deux iraniennes. L’une a grandi dans l’Iran du Shah, l’autre, née après la Révolution de 1979 n’a connu que le régime islamique. Ce livre est leur histoire : à deux regards et à deux voix. La plus jeune, Sheyda, est comédienne. Elle raconte son enfance, comment elle est devenue, très tôt, une vedette. Elle raconte sa vie étrange, sa gloire, ses démêlés avec la censure, son exil enfin. Quant à la femme qui écrit, Nahal, installée à Paris depuis trente ans, elle se rappelle l’Iran de sa jeunesse où elle plongeait dans la piscine de son lycée en bikini, où elle pouvait se promener sans foulard et en minijupe. Les deux femmes, miroir l’une de l’autre, apportent chacune des réponses aux questions qu’elles se posent. Qu’est-…

Une séparation

Image
Lundi 20 mai à 22 h 30 sur Ciné+ Club : Une séparation, Asghar Farhadi Iran, 2010).

Synopsis : Lorsque sa femme le quitte, Nader engage une aide-soignante pour s'occuper de son père malade. Il ignore alors que la jeune femme est enceinte et a accepté ce travail sans l'accord de son mari, un homme psychologiquement instable…

Manuk Harutyunyan

Image

De l’usage de la notion d’ethnie dans l’histoire de l’Islam médiéval

Le Passé

Image
Sortie du fils d'Asghar Farhadi, Le Passé, actuellement en compétition à Cannes.


Synopsis : Après quatre années de séparation, Ahmad arrive à Paris depuis Téhéran, à la demande de Marie, son épouse française, pour procéder aux formalités de leur divorce. Lors de son bref séjour, Ahmad découvre la relation conflictuelle que Marie entretient avec sa fille, Lucie. Les efforts d'Ahmad pour tenter d'améliorer cette relation lèveront le voile sur un secret du passé.
"Aujourd’hui, nous gardons des traces de notre propre passé, il devrait être plus proche qu’il ne l’était autrefois. Malgré les photos, malgré les emails, notre passé est devenu encore plus obscur. La vie d’aujourd’hui tend peut-être à vouloir aller de l’avant en ignorant le passé. Or, l’ombre de celui-ci continue de peser sur nous et de nous ramener en arrière. Il me semble que c’est vrai en Europe comme dans le reste du monde, on a beau essayer de se propulser vers l’avant, le poids des événements passés contin…

Homayoun Shajarian

Image
Mercredi 15 mai à 22 h 32 sur France Culture : Iran. Homayoun Shajarian. Couleurs du monde, F. Degeorges.


Une séparation

Image
Mercredi 15 mai à 20 h 45 sur Ciné+ Club : Une séparation, Asghar Farhadi Iran, 2010).

Synopsis : Lorsque sa femme le quitte, Nader engage une aide-soignante pour s'occuper de son père malade. Il ignore alors que la jeune femme est enceinte et a accepté ce travail sans l'accord de son mari, un homme psychologiquement instable…

Cannes 2013 et My Sweet Pepper Land

Image
Le festival de Cannes démarre demain, jusqu'au 26 mai. Hiner Saleem concourt dans la catégorie Un Certain Regard pour son film My Sweet Pepper Land (France, Allemagne, scénario de Hiner Saleem et Antoine Lacomblez).

Synopsis : Baran, héros de la guerre d’indépendance kurde, accepte de devenir commandant de police, dans une petite vallée du Kurdistan Irakien, à la frontière de la Turquie et de l’Iran. Un territoire sans loi, au cœur du triangle des Bermudes, avec des trafics d’alcool, de drogue et de médicaments. Il refuse de se plier à la loi d’Aziz Aga, un chef tribal corrompu, maître ancestral de la vallée. La belle Govend débarque comme institutrice malgré l’hostilité d’Aziz Aga, des habitants et de ses douze frères. Ensemble, Govend et Baran vont défier le pouvoir d’Aziz Aga.
 Acteurs principaux : Golshifteh Farahani, Korkmaz Arslan, Suat Usta.

C'est la deuxième fois qu'Hiner Saleem est à Cannes, la première avait été pour Kilomètre Zéro.

La cuisine des Kibar

Image
À voir en ligne sur ARTE Video, Cuisine des terroirs : Les Kurdes Kibar
Rencontre avec les Kibar, des Kurdes alévites qui vivent dans l'est de l'Anatolie. L'aubergine est la star de la cuisine locale. On la prépare farcie (zeytinyagli) ou sous forme de purée à l'ail (kutani). La famille Kibar élève aussi des moutons, en prévision des repas de fête, et cultive le blé qui, une fois séché et concassé, donne le fameux boulgour.

Les chats persans

Image
Lundi 13 mai à 22 h 35 sur ARTE : Les chats persans, de Bahman Ghobadi, 2009.


"À leur sortie de prison, une jeune femme et un jeune homme musiciens décident de monter un groupe. Ils parcourent Téhéran à la rencontre d'autres musiciens underground et tentent de les convaincre de quitter l'Iran. N'ayant aucune chance de se produire à Téhéran, ils rêvent de sortir de la clandestinité et de jouer en Europe. Mais que faire sans argent et sans passeport ..."

Nasseredin Shah et ses 84 épouses

Image
Lundi 13 mai à 20 h 35, sur  Histoire : Nasseredin Shah et ses 84 épouses.


Aachener Friedenspreis 2013 : Le lycée de Monseigneur Rabban remporte le prix

Image
Le Lycée international de Duhok, fondé par Monseigneur Rabban, évêque d’Amêdî (Amadiyya), est lauréat du Prix de la Paix d’Aachen (Aix-la-Chapelle)  pour l’année 2013.
 Créé en 1988 par un groupe de 46 personnes qui souhaitaient promouvoir, saluer et aider des hommes, des femmes ou des groupes qui œuvrent pour la compréhension entre les peuples et à restaurer la confiance entre des groupes ennemis, ce prix est décerné sans critère de religion, d’idéologie ou d’appartenance politique. Aujourd’hui, Aachener Fridenspreis comprend 350 membres et 50 organisations, institutions ou partis, et la ville d’Aachen. 


Preisträger 2013 Internationale Schule in Dohuk

Contexte et situation politique Au nord de l’Irak [ le principal intéressé tient à préciser qu'il vit au KURDISTAN d'Irak et non dans la banlieue de Tikrit], depuis de nombreux siècles, vivent plusieurs communautés : des Kurdes, des chrétiens (Chaldéens, Assyriens, Araméens), des Turkmènes, des yézidis, des shabaks, des Arménien…

Entre Bagdad et Erbil, une trêve incertaine

Image
Alors que les Kurdes boycottaient le Parlement irakien, celui-ci a fini par approuver, le 8 mars,le budget de l’État, pour un montant de 118 milliards de $, et ce en l'absence des Kurdes et des députés de la liste Iraqiyya, ce qui laissait en tout 168 parlementaires sur 325 présents.
Le Gouvernement kurde a dénoncé la légitimité de ce vote et a réitéré ses exigences, à savoir que les besoins réels de la Région kurde, compte tenu de son développement, soient pris en compte dans la part du budget irakien qui lui est allouée ; que l’entretien des forces Peshmergas soit pris en charge par le gouvernement central ; que soient enfin payées les compagnies pétrolières étrangères qui extraient et exportent le pétrole kurde vers Bagdad. Les Kurdes ont à nouveau menacé de stopper leurs exportations de brut (prévues pour une quantité de 250 000 barils par jours) tant que l’Irak n'aurait pas payé ses dettes. Selon le député kurde Muhsin Al-Saadoun, le GRK envisageait d’exporter son pétrole…