Le sourd-muet, le citron et le procureur (suite et triste fin)

On avait requis 25 ans contre lui. La 8ème chambre de la haute Cour pénale d'Adana vient de condamner un sourd-muet père de 6 enfants pour propagande terroriste,  en tenant pour preuve le fait d'avoir tenu un demi-citron en main alors qu'une manifestation se déroulait dans la ville.

L'avocat a bien essayé de démontrer que Mehmet Tahir Ilhan, qui, en plus d'être sourd-muet, est illettré, ne pouvait, de ce fait, qu'avoir des moyens de communication extrêmement limités pour répandre dans tout Adana une propagande en faveur du PKK, si l'on suppose que la plupart des habitants d'Adana ne maîtrise guère la langue, des signes. À moins d'avoir recours à la télépathie, allez savoir…

Mais l'argument "de l'incapacité physique de commettre le crime dont on l'accuse" n'a guère touché le tribunal, qui s'est contenté de ramener la peine à 8 ans et 4 mois. Si le citron avait été entier, on se demande combien il aurait pris…



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs