Articles

Affichage des articles du juin, 2011

Ghazal Sotoudeh : Notes from Afghanistan

Image
Actuellement et jusqu'au 14 juillet, Notes from Afghanistan, exposition des photos de Ghazal Sotoudeh à la Galerie Mourlot de New York, exposition qui tournera peut-être à Londres et Paris.
Né à Téhéran en 1981, d'un père kurde exécuté par le régime des mollahs, ayant fui l'Iran en 1983 dans les bras de sa mère et sur un cheval, ayant grandi à Paris, Ghazal Sotoudeh répond à une interview de Scott Bohlinger sur le site Iranian,com dont je traduis ici des extraits. 
Elle y raconte ainsi comment elle est venue à la photo, en faisant la connaissance de Reza, alors qu'elle travaillait pour un cabinet d'avocat, après avoir étudié le piano, la littérature, la philosophie, et finalement le droit.
Je travaillais comme stagiaire dans un cabinet d'avocat il y a 8 ans. Un jour, j'ai vu un dossier avec le nom de mon père dessus. Cela m'a causé un choc, parce que mon père a été exécuté alors que ma mère et moi fuyions le pays, 2 ans après la révolution. J'avais 3 a…

L’AKP REMPORTE LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

Le 3 mars 2011, le parlement turc avait approuvé à l’unanimité la date du 12 juin pour la tenue des élections législatives. L’année dernière, une loi avait été votée qui apportait certaines modifications au dispositif électoral, dans un souci de s’aligner sur les normes européennes : l’âge minimum requis des candidats à la députation est passé de 30 à 25 ans ; les urnes, jusqu’ici en bois, ont été remplacées par des urnes en plastique, transparentes et incassables ; le modèle des bulletins de vote a changé et les enveloppes ont une couleur différente selon le type d’élections. Alors que dans les précédentes campagnes, toutes activités militantes devaient cesser à la nuit, une prolongation de 2 heures après le coucher du soleil a été décrétée.
Une des réformes les plus notables est que l’usage d’une langue autre que le turc n’est plus pénalisé lors des campagnes électorales ce qui, bien sûr, est un geste en direction de l’électorat kurde. La loi prévoit également une peine de 3 à 5 ans …

TURQUIE : L’AKP REMPORTE LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

Le 3 mars 2011, le parlement turc avait approuvé à l’unanimité la date du 12 juin pour la tenue des élections législatives. L’année dernière, une loi avait été votée qui apportait certaines modifications au dispositif électoral, dans un souci de s’aligner sur les normes européennes : l’âge minimum requis des candidats à la députation est passé de 30 à 25 ans ; les urnes, jusqu’ici en bois, ont été remplacées par des urnes en plastique, transparentes et incassables ; le modèle des bulletins de vote a changé et les enveloppes ont une couleur différente selon le type d’élections. Alors que dans les précédentes campagnes, toutes activités militantes devaient cesser à la nuit, une prolongation de 2 heures après le coucher du soleil a été décrétée. Une des réformes les plus notables est que l’usage d’une langue autre que le turc n’est plus pénalisé lors des campagnes électorales ce qui, bien sûr, est un geste en direction de l’électorat kurde. La loi prévoit également une peine de 3 à 5 an…

radio : assyriens, gilgamesh

Dimanche à 15 h sur France Culture : L'épopée de Gilgamesh (XVIIIe ou XVIIe s. avant J.C.). Avec Jean Glassner, épigraphiste, spécialiste de l'écriture en Mésopotamie, et Michaël Guichard, assyriologue. Tout un monde, M. H. Fraïssié.
Du mardi 5 juillet au samedi 9 juillet à 0 h00 sur France Culture : Assyriologie. Les rois de Mésopotamie et leurs prophètes. Cours de Jean-Marie Durand au Collège de France. L'Éloge du Savoir.

KURDISTAN D'IRAK : UN ENSEMBLE DE RÉFORMES ADOPTÉES EN RÉPONSE À LA CONTESTATION SOCIALE

Le parlement du Kurdistan vient de voter un ensemble de lois ou d’amendements, dans un climat de contestations politiques et sociales et de demandes de réformes né des manifestations de Suleimanieh au printemps dernier. Parmi les lois nouvellement votées, celle condamnant l’excision a été saluée par de nombreuses ONG, kurdes ou internationales. Depuis qu’en 2007 et 2008, des enquêtes de terrain, conduites par des équipes allemandes et kurdes (WADI) avaient conclu à un pourcentage de près de 77% d’excision dans certaines régions du Kurdistan d’Irak (principalement celles de Suleimanieh et de Germiyan), de nombreuses campagnes avaient été lancées, avec l’appui du gouvernement de la Région du Kurdistan, pour informer la population des méfaits de cette pratique. Les autorités religieuses locales avaient aussi été fortement incitées à la condamner. La loi prévoit maintenant des peines d’emprisonnement allant de 3 à 6 ans de prison et une amende d’un million de dinars irakiens pour toute p…

Parution : Correspondence between Eugenio Pacelli secretary of state and Angelo Giuseppe Roncalli apostolic delegate to Turkey , (1935-1939)

Image
Extraits :


Angelo Giuseppe Roncalli, Apostolic Delegate to Turkey
La nomination de Mgr  Angelo Giuseppe Roncalli comme nonce apostolique  de Turquie en 1935 ouvrit une phase nouvelle dans les relations entre le Saint-Siège et Ankara.  Il avait régi sa vie au principe de l'adaptation  et avait déjà écrit, en 1933, que l'évangélisation n'était pas permise en Turquie, mais qu'il était seulement possible d'y défendre l'ordre existant. Il avait donc appliqué ces principes au pays anatolien.
J'ai consulté des documents très sensibles, allant des années 1920 aux années 1930, dans les Archives secrètes du Vatican (Archivio Segreto Vaticano, ASV) et de la Congrégation des Églises orientales (Archivio della Congregazione per le Chiese Orientali, ACO), qui avait reçu un mandat papal pour être au contact des églises catholiques orientales afin qu'elles puissent perpétrer leur héritage et leurs traditions. D'autres documents, datant des années 1930 et 1940, ont été…

Nuit des Veilleurs

Image
Parmi les 10 'cibles' de cette Nuit des Veilleurs,

"Zeinab Jalalian, une jeune militante kurde de 27 ans condamnée à mort en Iran, transférée depuis mars 2010 à la section 209 de la prison d’Evin à Téhéran. Ce transfert peut être le signe que son exécution est imminente dans un contexte où la répression s’accentue sur la minorité kurde, et où plusieurs iraniens kurdes, dont une femme, ont été exécutés depuis 2008 pour appartenance au Parti pour une vie libre au Kurdistan (PJAK).Zeinab Jalalian a été arrêtée, soupçonnée de participer aux activités du PJAK. Torturée pendant huit mois, les autorités lui ont refusé l’accès à un médecin et le droit de voir sa famille. En janvier 2009, un tribunal révolutionnaire a condamné Zeinab Jalalian à la peine de mort par pendaison pour « inimitié à l’égard de Dieu » (Mohareb baa Khoda), en vertu de l’article 183 du Code pénal iranien. Le procès de Zeinab Jalalian n’a duré que quelques minutes et s’est déroulé sans la présence d’un avoca…

La Société romaine : Vie de Trimalcion

Image
Mais d'où sort-il, ce petit esclave qui devait aller si loin ? Transporté d'Asie à Rome, il est mis en vente au marché, une pancarte autour du cou (20,3). Comment est-il tombé en esclavage, et quels souvenirs a-t-il gardé de ses parents, de sa patrie ? Dans le récit qu'il fait de sa vie, il n'en dit rien et ne semble pas s'y intéresser. La transplantation doit être pour beaucoup dans cette perte de mémoire. Il y a là quelque chose de très vrai, qui a été souvent observé, au siècle dernier, chez les Noirs transportés en Amérique ; déracinée du présent, l'Afrique devenait rapidement pour eux un souvenir mort ; la destruction de leur passé faisait d'eux des atomes sans personnalité sociale, prêt à une nouvelle existence.Paul Veyne, La Société romaine, 1, Vie de Trimalcion.

Se penchant sur le fameux affranchi richissime du roman de Pétrone, Le Satyricon, Paul Veyne met en lumière la finesse psychologique de l'auteur, concernant la façon dont Trimalcion se re…

Voyage en Arménie : Alaguez

Image
Pas encore trouvé quel est ce tombeau de géant kurde…

"J'ai vu le tombeau du géant kurde aux dimensions prodigieuses et l'ai accepté comme un dû. De ses sabots le petit cheval de tête battait des roubles et sa prodigalité était sans limite. Dans l'arçon de ma selle brinquebalait une poule non plumée, égorgée le matin même à Byourakan. Parfois, le cheval se courbait vers l'herbe, et son encolure exprimait la soumission des obstinés, un peuple plus ancien que les Romains. Vint un apaisement laiteux. Le petit-lait du calme se coagulait. Les clochettes caséeuses et les  grelots de canneberge de divers calibres marmottaient et résonnaient. Près de chaque enclos se tenait un meeting de brebis astrakanes. Il semblait que des dizaines de petits forains avaient disséminé leurs tentes et leurs baraques sur la hauteur pouilleuse, et pris de court par un gain brut, surpris à l'improviste, s'agitaient dans leurs abris, faisaient tinter les seaux à traire et se fourraient da…

radio : assyro-chaldéens, rois de mésopotamie

Dimanche 26 juin à 8 h 00 sur France Culture : Les Assyro-Chaldéens en France, avec Joseph Alichoran, journaliste et historien. Foi et Tradition, Sébastien de Courtois.
Du dimanche 26 au samedi 2 juillet à 0 h00 sur France Culture : Assyriologie. Les rois de Mésopotamie et leurs prophètes. Cours de Jean-Marie Durand au Collège de France. L'Éloge du Savoir.

Ilana Eliya

Image
"Il s’agit d’une des des voix les plus extraordinaires de la chanson en Israël. Une voix qui nous ouvre une vers le vaste monde. Il n’y a là nulle tricherie. La caisse de résonance corporelle, les nuances vocales les plus fines, les points où la voix se constitue, tout cela n’est pas de la technique : sa dispersion, son orientation, ont comme source la grandeur de l’âme qui est derrière… une “grande” voix est toujours individuelle, pleine d’audace et manifestant sa spécificité.Ilana Eliyaest née dans un quartier populaire de Jérusalem, d'une famille kurde venue en Israël en 1952. Son père, chantre de synagogue, a systématiquement  préservé et pratiqué les chants liturgiques judéo-kurdes, créant dans sa propre maison une sorte de réserve naturelle inviolable de traditions musicales. Il a aussi gardé, par le truchement de la radio, un lien avec la musique du Kurdistan.Eliya, dès l’enfance, a appris de son père à chanter des chansons kurdes. Sa mère a tenu, malgré la situation ma…

Les recherches archéologiques récentes dans la région d'Erbil

Image
Samedi 25 juillet à 16 h 00, Olivier ROUAULT, professeur d’Archéologie du Proche-Orient ancien - Université Lumière Lyon II, directeur de la Mission Archéologique Française à Erbil, Région autonome du Kurdistan d’Irak


Présentera 
Les recherches archéologiques récentes dans la région d’Erbil :  Kilik Mishik et Qasr Shemamok

Institut kurde de Paris, 106 rue Lafayette, Paris.

les Petits-Enfants : Ali

Image
Il y avait également des juifs à Urfa. Dans les années 1940, ils ont été obligés de partir de la ville à la suite d'un meurtre collectif. Cette histoire nous apprend également beaucoup de choses : dans les années 1940 à Urfa, une famille juive convertie à l'islam, comptant sept personnes – dont une femme enceinte et un nourrisson –, a été assassinée. Les responsables de l'enquête sont allés, en premier lieu, à la synagogue pour interroger le rabbin et son assistant. Mais les enquêteurs leur ont fait subir d'horribles tortures pendant des mois, le temps que la rumeur de leur culpabilité se répande dans toute la ville ; on disait qu'ils avaient assassiné cette famille parce qu'elle s'était convertie à l'islam. Aucun verdict juridique n'a été rendu, mais ils avaient clairement été montrés du doigt comme les coupables de cette affaire. C'est pourquoi les derniers juifs d'Urfa quitteront la ville pendant les années 1940. Ils iront en Syrie puis à…

TV, radio : petites mains de téhéran, trafic d'art, torture, assyriologie

TV
Samedi 18 juin à 19 h 15 sur ARTE : Les Petites Mains de Téhéran, reportage d'Alex Gohari, Fr, 2011.
Lundi 20 juin à 22 h 15 sur Canal + : Trafic d'art : Le trésor de guerre du terrorisme, Romain Bolzinger, Fr, 2011. Spécial Investigation.
Vendredi 24 juin à 23 h 00 sur ARTE : Sous la main de l'autre, documentaire de Vincent Detours et Dominique Henry, 2011.
Radio
Samedi 25 juin à 0 h00 sur France Culture : Collège de France - Assyriologie. Les rois de Mésopotamie et leurs prophètes. Cours de Jean-Marie Durand, L'Éloge du Savoir.

Les Petits-Enfants : Salih

Image
En 1994, avant de venir ici, nous nous étions installés à Diyarbakir. On a trouvé sur notre terrain une petite grotte, et en y creusant, des ossements qui en étaient ressortis. Il y avait de tout petits crânes et de tout petits os ; il était évident que ces squelettes avaient appartenus à des corps d'enfants. Mais cette grotte n'était pas une exception dans le village : on trouvait des squelettes partout où l'on creusait. D'ailleurs, la dernière fois que j'ai parlé avec ma grand-mère, elle a confirmé ce témoignage. Elle m'a raconté qu'autour du lac proche du villages, il y avait plusieurs puits où l'on avait jeté des cadavres d'Arméniens démembrés. Ce n'était pas la première fois que j'entendais parler de ces choses. Il ne fait aucun doute que l'on y trouverait sûrement des restes.(…)Il y a eu, je crois, une "rébellion arménienne" à Van en 1915, mais je ne sais pas exactement de quoi il s'agit. Il est bien possible, en effe…

Les Petits-Enfants : Qesra Kişo Özemli

Image
Au XIXe siècle, la population de la ville de Malazgirt était, à peu près, à moitié arménienne et à moitié kurde. Et bien sûr, des intrigues se tissaient entre les jeunes gens issus de ces deux peuples. D'après ce que racontent les anciens du village, ma grand-mère est tombée sous le charme de mon grand-père, qui éprouvait des sentiments réciproques à son égard. Mais elle était arménienne chrétienne et lui kurde musulman. Il avaient une divergence fondamentale, qui était exacerbée par le fait que mon grand-père était étudiant en théologie dans une medrese. Mais leurs sentiments étaient si forts qu'un jour, mon grand-père lui aurait dit : "Si tu deviens musulmane, je t'épouserai." Pourtant, mon grand-père était déjà marié et avait un enfant. Mais en voyant que ses sentiments continuaient à croître, il a finalement décidé de se séparer de sa femme. Divorcer, à cette époque-là, était très simple au regard des lois religieuses : il suffisait que le mari ordonne à sa f…

Les Petits-Enfants : Naz

Image
J'ai été élevée en tant que Kurde musulmane. Je faisais même mes prières quotidiennes. Mon père allait à la mosquée comme tous les voisins.Lorsque l'on m'a raconté pour la première fois l'histoire de ma famille, j'étais en état de choc – j'en ai presque perdu la tête. Un jour – j'étais alors en terminale –, nous étions assis dans le salon, et discutions des origines des noms de famille. Mes parents ont alors commencé à nous expliquer que, dans le passé, notre famille était chrétienne et arménienne. Nous sommes six frères et sœurs ; je ne sais pas ce que mes frères et sœurs ont ressenti, mais moi, j'étais complètement abasourdie.J'étais face à un dilemme. En fait, ce n'était pas tant l'histoire des massacres qui m'avait ébranlée, car on ne peut défaire le passé. Mais je me suis alors demandé quelle religion prêchait la vérité. J'ai alors étudié, avec toute ma famille. Nous avons étudié l'islam et le christianisme de plus près. Fin…