Articles

Affichage des articles du mai, 2011

TURQUIE : UNE CAMPAGNE ÉLECTORALE SANGLANTE POUR LES LÉGISLATIVES

La campagne électorale pour les législatives en Turquie n’a pas été des plus pacifiques, émaillée d’attentats, de manifestations meurtrières et d’accrochages entre l’armée et le PKK.
Ainsi, le 4 mai, à Diyarbakir, lors des funérailles de quatre combattants de la guerilla, un cortège de plusieurs milliers de Kurdes s’est heurté aux forces de l’ordre qui avaient tiré en l’air pour disperser la manifestation. Un véhicule de police a été pris à parti par la foule, trois policiers ont été frappés et un quatrième blessé à l’arme blanche.
Le lendemain, 5 mai, c’est la propre voiture du Premier Ministre turc, Recep Tayyip Erdoğan, qui était visée par un attentat qui n’a pas été immédiatement revendiqué. Alors en pleine tournée électoral, le Premier Ministre a en effet essuyé des tirs au fusil-mitrailleur et à la grenade. L’embuscade s’est produite peu après que la voiture officielle a quitté la ville de Kastamonu (mer Noire). Même si le journal Taraf, relayé par les quotidiens Milliyet et Sa…

SYRIE : LES KURDES ENTRE ESPOIR DE CHANGEMENT ET CIRCONSPECTION

Tentant toujours de mettre fin, par la force ou les « gestes politiques » aux manifestations qui se déroulent en Syrie, le président Bachar Al-Assad a rétabli officiellement les quelques 300 000 Kurdes « apatrides » dans leur citoyenneté, le 2 mai. À cette annonce, les manifestations se sont arrêtées à Qamishlo et Amude, mais ont continué dans d’autres villes, comme Hassaké.
Certains estiment, en effet, que cette mesure n’est pas suffisante. Ainsi le chanteur kurde Omar Şan, originaire d’Afrin, a-t-il déclaré au site Aknews que la citoyenneté syrienne, accordée seule, ne signifiait rien : « Les Kurdes ont besoin de beaucoup d’autres choses, allant de l’électricité aux soins médicaux, qu’est-ce que cette « citoyenneté creuse » va leur apporter s’ils n’ont aucun droit ? La négligence du Conseil de Sécurité de l’ONU et des organisations des droits de l’homme concernant les droits du peuple kurde est regrettable. » De même l’activiste kurde Aras Yussuf juge que les Kurdes doivent voir to…

KURDISTAN D’IRAK : DEUXIÈME CONGRÈS INTERNATIONAL DE KURDOLOGIE À DUHOK

Du 1er au 3 mai 2011 s’est tenu à Duhok le 2ème Congrès international des Études kurdes, organisé conjointement par l’Institut kurde de Paris et l’université de Duhok. Ce congrès a rassemblé des kurdologues venus de tous les continents, travaillant sur l’histoire, la langue et la littérature kurdes. Le premier Congrès avait eu lieu à Erbil en 2006, avec, pour but, de faire un état des lieux de la kurdologie et des études kurdes dans les pays occidentaux, principalement la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, les pays scandinaves et les Etats-Unis. Mais la dernière décennie a vu se développer considérablement les études kurdes dans ces pays, où beaucoup de thèses de doctorats ont été menées avec succès sur les différents aspects de la question kurde, ou sur divers sujets portant sur l’histoire et la société kurdes.
De nouveaux thèmes de recherches, allant des déplacements forcés de populations aux nouvelles formes de relations entre ‘genres’ dans la société, des dyna…

La Chambre

Image

"Philosophie de la religion" : La situation commune au judaïsme et à l'islam

Image
Rappelant le point de vue encore prégnant, qu'il n'y a plus de philosophie islamique après Averroès, Christian Jambet en arrive au contraire à suggérer que si 'philosophie de la religion' il y a, cela concerne plutôt, dans les religions bibliques, l'islam et le judaïsme, et non le christianisme.

"Qu'est-ce qu'une philosophie de la révélation, si elle n'est le discours qui dévoile la vérité, le modèle du vrai qu'une religion adopte sans en faire l'exégèse, parce que tel n'est pas le rôle des prophètes ? Le prophète dit la vérité, il ne dit pas ce qu'est la vérité. On remarquera que l'expression "philosophie de la religion", plus restrictive que "philosophie de la révélation" a du sens dans les structures religieuses où la philosophie est absolument nécessaire au dévoilement conceptuel de la vérité.Il n'est pas sûr que tel soit le cas du christianisme, quoi qu'en pensent Gilson ou Maritain. Pascal en a p…

TV, radio : ghobadi, diaspora arménienne, zarathoustra

TV

Mercredi 1er juin à 23 h 40 sur ARTE : Demi-Lune, de Bahman Ghobadi (Iran, 2007) : Mamo est un vieux musicien kurde de grande renommée qui vit au Kurdistan iranien. Depuis la prise de pouvoir par Saddam Hussein, il n'a pas eu le droit de donner de concert au Kurdistan irakien. A la chute du régime, l'interdiction est levée...











Radio
Dimanche 29 mai à 15 h 00 sur France Culture : Diaspora arménienne, avec Claire Mouradian, responsable de l'équipe Caucase au Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen de l'EHESS. Reportage d'E. Clovis. Tout un monde, M-H. Fraïssé.
Vendredi 3 juin à 21 h 00 sur France Culture : Les Gathas. Le Livre sublime de Zarathoustra (Albin Michel), avec Khosro Pazaï (Centre d'études zoroastriennes à Bruxelles). For intérieur, O. Germain-Thomas.
Présentation de l'éditeur Zarathoustra (ou Zoroastre) est le grand oublié de l'histoire des religions. Inventeur du monothéisme il y a 3700 ans, il a donné naissance à la r…

La forme "illuminative" de la philosophie

Image
"Une figure distincte du faylasûf et du dâ'î ismaélien apparaît avec l'œuvre et la descendance intellectuelle de Shihâb al-Dîn Yahyâ al-Suhrawardî ou Sohravardî, surnommé Shaykh al-Ishrâq, "le maître de l'illumination", ou al-Shaykh al-maqtûl, "le maître mis à mort" (549/1154-587/1191). Son œuvre majeure, le Livre de la Sagesse orientale (Kitâb hikmat al-ishrâq) offre à la philosophie avicennienne un lien avec l'expérience mystique. Elle réalise aussi une synthèse de la prophétologie islamique, de la sagesse des Grecs et de la sagesse de l'ancienne Perse. Enfin, elle modifie le cours de la pensée de l'être, en concevant l'être, non comme une notion abstraite, un transcendantal, mais comme l'évidence la plus concrète, la plus immédiate, ce pourquoi l'être, en sa vérité, est dit "lumière", et l'être absolu "lumière des lumières".La métaphysique de la "lumière"n'est pas une simple poétique …

Qu'est-ce que la philosophie islamique ?

Image
Présentation de l'éditeurCe grand livre ne propose pas une nouvelle histoire de la philosophie islamique, qui tenterait d'y retrouver nos deux prédicats occidentaux de la philosophie - un style de pensée discursive soutenue par des concepts - et de l'islam - une religion nourrie de symboles, d'annonces apocalyptiques, de commandements et de conseils spirituels. Christian Jambet dégage - à travers la finalité de l'activité philosophique, les formes qu'elle prend et les actes qu'elle effectue - une méthode de pensée et de connaissance qui guide une pérégrination de l'âme de l'irréel au réel, de l'injuste au juste, du démoniaque à l'angélique, du mort au vivant. Ce voyage, que la philosophie entend conduire sur la voie droite de l'intelligence, n'engage pas le seul bonheur et contentement de soi, mais la liberté, conformation à la condition seigneuriale de Dieu, qui dépouille, au long des étapes, l'homme inférieur et opprimé de sa c…

Kongreya lêkolînên kurdî li Duhokê : axaftin û bîranî

Image
Toutes les interventions du Congrès de Duhok sont en ligne sur leur site. On ne peut pas dire que j'aime beaucoup m'écouter mais bon... pour l'honneur, il fallait improviser en kurde, ce qui, à 9 h du matin, tenait de l'inconscience ou de l'héroïsme, mais comme dit Emily Dickinson :

"Not Sickness stains the Brave,
Nor any Dart,
Nor Doubt of Scene to come,
But an adjourning Heart -"

LES KURDES DE SYRIE ENTRE ESPOIR DE CHANGEMENT ET CIRCONSPECTION

Tentant toujours de mettre fin, par la force ou les « gestes politiques » aux manifestations qui se déroulent en Syrie, le président Bachar Al-Assad a rétabli officiellement les quelques 300 000 Kurdes « apatrides » dans leur citoyenneté, le 2 mai. À cette annonce, les manifestations se sont arrêtées à Qamishlo et Amude, mais ont continué dans d’autres villes, comme Hassaké.
Certains estiment, en effet, que cette mesure n’est pas suffisante. Ainsi le chanteur kurde Omar Şan, originaire d’Afrin, a-t-il déclaré au site Aknews que la citoyenneté syrienne, accordée seule, ne signifiait rien : « Les Kurdes ont besoin de beaucoup d’autres choses, allant de l’électricité aux soins médicaux, qu’est-ce que cette « citoyenneté creuse » va leur apporter s’ils n’ont aucun droit ? La négligence du Conseil de Sécurité de l’ONU et des organisations des droits de l’homme concernant les droits du peuple kurde est regrettable. » De même l’activiste kurde Aras Yussuf juge que les Kurdes doivent voir tous…

Le Sacrifice inutile : L'État, la violence et les groupes – Les crimes de groupes.

Image
"Les crimes contre l'humanité sont des crimes de groupes. Ils sont perpétrés par des groupes organisés, contre des individus "isolés". Le caractère systématique des attaques révèle que les victimes sont membres d'un groupe. Elles sont isolées, mais au sens où l'était Alain de Monéys : elles sont sans la protection d'un groupe. Elles sont seules, mais elles ont simultanément le malheur d'appartenir à un groupe, serait-ce celui des "Prussiens", et c'est du fait de leur appartenance à ce groupe qu'elles deviennent victimes. Dans les crimes contre l'humanité, derrière l'apparent face-à-face entre un individu isolé et l'État se profile une configuration différente : celle de l'affrontement entre groupes. C'est précisément cette structure qui les définit comme crimes contre l'humanité.Larry May utilise parfois l'expression "caractéristiques 'non-individualisées'" pour attirer l'attention s…

feu et eau

Une vie sans amour ne compte pas. Ne vous demandez pas quel genre d'amour vous devriez rechercher, spirituel ou matériel, divin ou terrestre, oriental ou occidental… Les divisions ne conduisent qu'à plus de divisions. L'amour n'a pas d'étiquettes, pas de définitions. Il est ce qu'il est, pur et simple.L'amour est l'eau de la vie. Et un être aimé est une âme de feu !L'univers tourne différemment quand le feu aime l'eau.

"Les 40 règles de la religion de l'amour" de Shams ed-Din Tabrizi. in Soufi, mon amour, Elif Shafak.

les permutables

Alors que les parties changent, l'ensemble reste toujours identique. Pour chaque voleur qui quitte ce monde, une autre naît. Et chaque personne honnête qui s'éteint est remplacée par un autre. De cette manière, non seulement rien ne reste identique, mais rien ne change vraiment.Pour chaque soufi qui meurt, un autre naît, quelque part.

"Les 40 règles de la religion de l'amour" de Shams ed-Din Tabrizi. in Soufi, mon amour, Elif Shafak.

meurs avant de mourir

Il n'est jamais trop tard pour se demander : "Suis-je prêt à changer de vie ? Suis-je prêt à changer intérieurement ?"Si un jour de votre vie est le même que le jour précédent, c'est sûrement dommage. À chaque instant, à chaque nouvelle inspiration, on devrait se renouveler, se renouveler encore. Il n'y a qu'un moyen de naître à une nouvelle vie : mourir avant la mort.

"Les 40 règles de la religion de l'amour" de Shams ed-Din Tabrizi. in Soufi, mon amour, Elif Shafak.

Radio : sulamî, jambet

Dimanche 22 mai à 6 h 10 et 22 h 1) : Abd Al Rahmân Andreucci, traducteur de Femmes soufies, de Sulamî (XIe s.). Cultures d'Islam. A. Meddeb.




À 17 h 10 sur RFI : Christian Jambet, pour Qu'est-ce que la philosophie islamique ? (folio). Idées, P. E. Deldique.

un temps pour aimer, un temps pour mourir

Dieu est un horloger méticuleux. Son ordre est si précis que tout sur terre se produit en temps voulu. Pas une minute trop tôt, pas une minute trop tard. Et pour tous, sans exception, l'horloger est d'une remarquable exactitude. Il y a pour chacun un temps pour aimer et un temps pour mourir.

"Les 40 règles de la religion de l'amour" de Shams ed-Din Tabrizi. in Soufi, mon amour, Elif Shafak.

Araden, lundi de Pâques ou Fête du Larron

Lundi de Pâques, 25 février à Araden, Fête du Bon Larron, dont le sens et le texte sont expliqués ici. Il peut y avoir des variantes dans les textes, ainsi que dans le déroulé de l'action. Ici, c'est l'évêque qui, à la fin, a montré la croix salvatrice.

Duhok

Image

le maître de tous les complots

Ce monde est érigé sur le principe de la réciprocité. Ni une goutte de bonté ni un grain de méchanceté ne restent sans réciprocité. Ne crains pas les complots, les traîtrises ou les mauvais tours des autres. Si quelqu'un tend un piège, souviens-toi, Dieu aussi. C'est Lui le plus grand des comploteurs. Pas une feuille ne frémit sans que Dieu le sache. Crois cela simplement et pleinement. Quoi que Dieu fasse, Il le fait merveilleusement.

"Les 40 règles de la religion de l'amour" de Shams ed-Din Tabrizi. in Soufi, mon amour, Elif Shafak.

Le sacrifice inutile : Essai sur la violence politique

Image
Présentation de l'éditeur La fonction première de l'Etat moderne est d'assurer la protection de ses citoyens: de les protéger les uns des autres et de les défendre contre les adversaires extérieurs. Pourtant, les violences à l'égard des populations civiles, les génocides, nettoyages ethniques ou massacres organisés sont pour l'essentiel perpétrés par des Etats et, dans une large mesure, contre leurs propres citoyens. Le présent essai montre que ces actes ne sont pas des accidents contingents, mais des événements inscrits dans la structure même de l'Etat. Par un saisissant retournement, ce dernier, ne pouvant plus faire de l'ennemi extérieur un bouc émissaire, s'est mis à multiplier les ennemis de l'intérieur. Cet affolement de la raison politique révèle l'échec de son mécanisme constitutif: le transfert de la violence vers des victimes acceptables. Ainsi l'ordre politique moderne, censé remplacer le sacrifice archaïque, repose sur une économi…

Erbil

Image

insan al-kamil

Les opposés nous permettent d'avancer. Ce ne sont pas les similitudes ou les régularités qui nous font progresser dans la vie, mais les contraires. Tous les contraires de l'univers sont présents en chacun de nous. Le croyant doit rencontrer l'incroyant qui réside en lui. Et l'incroyant devrait apprendre à connaître le fidèle silencieux en lui. Jusqu'au jour où l'on atteint l'étape d'Insan al-Kamil, l'être humain parfait, la foi est un processus graduel qui nécessite son contraire apparent : l'incrédulité.

"Les 40 règles de la religion de l'amour" de Shams ed-Din Tabrizi. in Soufi, mon amour, Elif Shafak.

islam

La soumission ne signifie pas qu'on est faible ou passif. Elle ne conduit ni au fatalisme ni à la capitulation. À l'inverse, le vrai pouvoir réside dans la soumission – un pouvoir qui vient de l'intérieur. Ceux qui se soumettent à l'essence divine de la vie vivront sans que leur tranquillité ou leur paix intérieur soit perturbée, même quand le vaste monde va de turbulences en turbulences.

"Les 40 règles de la religion de l'amour" de Shams ed-Din Tabrizi. in Soufi, mon amour, Elif Shafak.

vacuité

Tandis que chacun, en ce monde, lutte pour arriver quelque part et devenir quelqu'un, alors que tout cela restera derrière eux quand ils mourront, toi, tu vises l'étape ultime de la vacuité. Vis cette vie comme si elle était aussi légère et vide que le chiffre zéro.Nous ne sommes pas différents de pots : ce ne sont pas les décorations au-dehors, mais la vie à l'intérieur qui nous fait tenir droits.

"Les 40 règles de la religion de l'amour" de Shams ed-Din Tabrizi. in Soufi, mon amour, Elif Shafak.

Erbil

Image
Devant la nouvelle place aux fontaines je tombe sur la fin d'un marché, populaire, avec plein de Bengali qui se retrouvent entre eux, des Kurdes de partout, des costumes gris, beige, noir, des keffieh rouge, noir, vert, de tout, et naturellement appareil photo en main je me fais interpeller plusieurs fois (bien que j'essaie d'être discrète) : Pourquoi je ne les prends pas, eux ? Et ce qu'ils veulent c'est une photo où on est ensemble, sur la photo, ils hèlent un tiers et voilà.
Ce marché là devant le Nishtiman Center, m'a fait plaisir, c'est comme un pied de nez à tous ces prétentieux "center" vitrines du New Dubai, où, rien qu'à regarder les vitrines on meurt d'ennui. Devant, sur la place, on vend du fromage, des légumes, de la paille, des bricoles, c'est la vie.

Dîner ensuite dans un restaurant à côté. Le garçon et le patron tout content que je parle kurde (contrairement à Suleïmanieh, les gens d'Erbil ne font pas mine de ne pas c…

Duhok

Image
Je continue mon exploration des prix des spiritueux dans les boutiques face. Une bouteille d’écossais (assez tord-boyaux mais bon) 3000. Pensivement je dis au garçon qui tient la boutique, c’est dingue ce que le prix de whisky est bas par rapport à la France. – Tu viens de France ? – Oui. Il me file gracieusement une bouteille d’eau, un pepsi. – Au fait tu es Kurde ou chrétien ? – Chrétien. Et toi ? Tu es chrétienne ? (J’ai failli montrer mes achats en éclatant de rire, ça se voit pas ? »). – Oui.

Un long canal fait une boucle entre le centre et le barrage. Des quai, des sculptures, des bancs, des ponts. Des bassins où des gosses barbotent avec délectation dans une eau assez saumâtre par moment. Au premier bassin, ils réclament une photo, en plongeant dans l’eau, fier de leurs muscles de moustique et de leur mollets de coq. Au second bassin, c’est un plus grand qui me court après, Mistress ! Je me retourne, sourire adorable, une rose blanche tendue. Il repart vers ses exploits nautique…