Articles

Affichage des articles du 2009

Night's watch

Night gathers, and now my watch begins. It shall not end until my death. I shall take no wife, hold no lands, father no children. I shall wear no crowns and win no glory. I shall live and die at my post. I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the fire that burns against the cold, the light that brings the dawn, the horn that wakes the sleepers, the shield that guards the realms of men. I pledge my life and honor to the Night's Watch, for this night and all the nights to come.George R. R. Martin,A Song of Ice and Fire.



L'an dernier, j'avais lu à la même date un résumé de documentaire sur la possible fin de l'univers : soit les trous noirs, la matière noire gagne et l'univers s'effondre, soit l'univers les surmonte et entre alors dans une expansion infinie... Voilà qui rappelle fort la lutte des Quarante, voilà à quoi sert le Pôle du Monde, et tous nos actes de Djavanmardî ; voilà pourquoi Sohrawardî dit que le mal c'est la tén…

TURQUIE : INTERDICTION DU DTP, RAFLE POLICIÈRE DANS LES MILIEUX POLITIQUES KURDES

Les 11 juges de la Cour constitutionnelle ont statué à l’unanimité : Comme la plupart des observateurs politiques s’y attendaient, le principal parti pro-kurde de Turquie, le DTP, a été dissous par la cour constitutionnelle turque le 11 décembre, au motif d’être : « un foyer d'activités préjudiciables à l'indépendance de l'Etat et à son unité indivisible ». 37 cadres de ce parti et ses deux co-présidents, Ahmet Türk et Aysel Tugluk ont, quant à eux, été bannis pour 5 ans de toute vie politique. Ces deux derniers, députés, ont ‘té déchus d’office de leur mandat de député.
Cette décision met dans l’embarras le gouvernement AKP, tant vis-à-vis de l’Union européenne que des interlocuteurs kurdes dont il espérait un certain soutien dans sa politique de résolution du conflit, mais a été accueillie avec satisfaction par l’opposition, notamment le président du CHP, Deniz Baykal, qui a parlé de « décision juste et fondée juridiquement. » D’abord enclins à se retirer du Parlement, …

"Marie retenait soigneusement toutes ces choses et elle les méditait."

Dans l'Évangile selon saint Luc, l'Ange annonce à Marie que son fils va naître d'un souffle saint, qu'il reprendra le trône de David, et ce pour un règne sans fin, etc. Elle conçoit effectivement de façon peu ordinaire, donc il y a tout lieu de croire l'Ange. Puis, il y a les paroles d'Elizabeth, la venue des bergers à la naissance, etc., et Luc dit bien que"Marie retenait soigneusement toutes ces choses et elle les méditait."(19).

Et bien après tout cela, en plus de ce qui s'est produit auparavant pour Jean-Baptiste, on peut quand même s'attendre à ce que les parents soient un peu blasés quand, lors de la présentation au Temple, Siméon se met simplement à prophétiser ce qu'on leur répète depuis plus d'un an : qu'il s'agit de l'oint du Seigneur, le Christ. Eh bien non, malgré tout, "son père et sa mère étaient étonnés de ce qu'on disait de lui."Lc, 32.

S'imaginaient-ils que Dieu aurait pu faire un tel foin s…

Essai sur le Penser à l'Autre

Image
photo Jahangir Ramzi Dans le courage, en acceptant la mort, la volonté trouve son indépendance totale. Celui qui a accepté la mort se refuse jusqu'au bout à une volonté étrangère. Sauf si autrui veut cette mort même. L'acceptation de la mort ne permet donc pas de résister à coup sûr à la volonté meurtrière d'autrui. Le désaccord absolu avec une volonté étrangère n'exclut pas l'accomplissement de ses desseins. Le refus de l'autre, le vouloir décidé à la mort interrompant toute relation avec l'extérieur, ne peut empêcher que son œuvre ne s'inscrive dans cette comptabilité étrangère que la volonté défie et reconnaît par son suprême courage. La volonté, même dans le cas extrême où elle se résout à la mort, s'inscrit aussi dans les desseins d'une volonté étrangère. La volonté, par son résultat, se trouve à la merci d'une volonté étrangère.



Van Dyck, v. 1622, San Zaccaria, Venise

Le problème de l'Homme-Dieu comporte, d'une part, l'idée d…

La Pesanteur et la grâce : Les âmes mortes

Image
L'imagination travaille continuellement à boucher toutes les fissures par où passerait la grâce.


L'imagination combleuse de vides est essentiellement menteuse. Elle exclut la troisième dimension, car ce sont seulement les objets réels qui sont dans les trois dimensions. Elle exclut les rapports multiples.


Essayer de définir les choses qui, tout en se produisant effectivement, restent en un sens imaginaire. Guerre. Crimes. Vengeances. Malheur extrême.
Les crimes en Espagne se commettaient effectivement et pourtant ressemblaient à de simples vantardises. Dans "imagination" il faut sans doute comprendre ce que les bouddhistes ou les taoïstes ou tous les adeptes des spiritualités visant à tuer l'ego appellent le "mental", et aussi l'Illusion. Mais, grande différence avec eux, a priori, sa défense du "je", et donc de l'ego, sauf que c'est à lire ici au sens d'âme, de ce qu'il y a de plus précieux en nous, cette flamme qui est émette…

Un océan de jours

Image
"What sort of things do you remember best ?" Alice ventured to ask.
"Oh, things that happened the week after next," the Queen replied in a careless tone. "For instance, now," she went on, sticking a large piece of plaster on her finger as she spoke, "there's the King's Messenger. He's in prison now, being punished : and the trial doesn't even begin till next Wednesday; and of course the crime comes last of all."
"Suppose he never commits the crime ?" said Alice.
"That would be all the better, wouldn't it ?"

Se souvenir que le Temps n'existe pas. Ou plutôt se souvenir de l'inexistence d'un temps linéaire, partant d'un point A vers un point B, d'un départ à une arrivée, le passé tombant dans l'inexistence, le futur y étant encore et le présent seul réel. Or, si ce temps n'existe pas (comme l'affirment par ailleurs les Anges de Gitta Mallasz, comme l'ont vu les mystiques qu…

Joie : crainte et espoir d'un Minuit éternel

Image
NASA

À la "patrie de la joie" claudélienne, Blanchot nuance en rappelant ce drame de la joie, déchirante et angoissante autant que le malheur, comme un soleil noir pourtant espéré qui rappelle tellement le soleil de Minuit des soufis en veille...


Ni l'effroi, ni l'angoisse, ni le désespoir, ni la conscience du péché, ni le vertige du mal n'ont trouvé d'expressions vraiment nouvelles dans l'œuvre claudélienne. Charles Du Bos l'a désignée comme la patrie de la joie. "La joie est le premier et le dernier mot de tout Claudel." Et en effet elle est avait tout un hymne ; elle est apparentée au soleil dont elle célèbre la profusion prophétique, elle est louange, moins par ce qu'elle exprime que par ce qu'elle est, moins à cause des chants qu'elle profère et des arguments qu'elle ordonne que par sa puissance jaillissante d'affirmation, la prodigieuse et inépuisable vie qu'elle répand dans un élan glorieux qui est sa découverte…

Birds



IRAK : LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES FIXÉEES EN MARS 2010

Après maintes controverses et protestations de diverses factions politiques ou religieuses irakiennes, la loi électorale des législatives de 2010 a été adoptée par le Parlement de Bagdad. Prévues initialement pour janvier 2010, les retards successifs de cette adoption ont contraint la Commission électorale irakienne à reporter le scrutin au 7 mars prochain. Les 325 députés auront eux-mêmes en charge au printemps prochain d’élire le Premier ministre et le président irakiens. Le même jour, un référendum est aussi prévu, demandant aux Irakiens de se prononcer sur la présence des troupes américaines en Irak. L’accouchement de cette loi a été difficile et son approbation plusieurs fois rejetée. Les principaux points litigieux en ont été le nombre de sièges répartis entre les provinces, ou bien réservés aux minorités et aux Irakiens en exil ; autre source de conflit, les registres électoraux de Kirkouk, que des partis turkmènes et arabes hostiles aux Kurdes dénoncent comme étant falsifiés.…

TV, radio : Bab 'Aziz, Ephrem-Isa Yousif, Nedim Gürsel, musique et islam, Les Chats persans

Image
TV
Lundi 28 décembre à 20h40, sur Cinécinéma Famiz :Bab 'Aziz, le prince qui contemplait son âme; de Nacer Khemir, 2006.






Radio
Dimanche 27 décembre à 8h00 sur France Culture : Avec Ephrem-Isa Yousif pour Les Villes étoiles de la Haute Mésopotamie. Edesse, Nisibe, Amida, Mardin, Arbil, Kirkouk, Sulaymania, Dohuk (L'Harmattan). Foi et tradition, J.P. Enkiri.


à 14h00 : Istanbul stéréo-couleurs (fin). Avec Nedim Gürsel, auteur de Les Filles d'Allah (Seuil); Nazan Ölçer, directrice du musée Sakip Sabanci; Cengiz Aktar (université Bahçehir) professeur de sciences politiques; Tahsin Yüçel, auteur de La Moustache (Actes Sud). Carnet nomade, C. Fellous.
à 8h00 sur France Musique : Musique et Islam. Le jardin des dieux, F. X. Szymczak.
à 14h05 sur France Inter : Bahman Ghobadi et Les Chats persans, Cosmopolitaine, F. Jacques.

IRAN : MANIFESTATIONS ET « GUERRE DE LA TOILE »

De nombreuses manifestations ont émaillé ce mois de décembre, prouvant que l’opposition de la rue iranienne ne désarme pas, malgré la violence avec laquelle elle est réprimée. On assiste même à une radicalisation des affrontements, l’enjeu dépassant de très loin, à présent, la réélection suspecte d’Ahmadinejad : c’est le pouvoir même du Guide suprême, Ali Khamenei, qui est dénoncé et défié, même au sein des cercles religieux.
Le 7 décembre, « Journée de l’Étudiant » en Iran, s’est ainsi transformée en journée de la contestation sur les campus universitaires. La police a rapidement cerné les facultés, empêchant le reste de la population d’y rejoindre les étudiants, mais n’y parvenant pas toujours : Ainsi, à l’université Amir Kabir, la foule a forcé les portes et s’est mêlée aux étudiants. Malgré les coupures d’accès à Internet et celle des réseaux portables, le mot d’ordre a été efficacement relayé dans les milieux estudiantins, et des images video des manifestations, captées sur des …
Image
Joyeux Noël
´Edo briko w-shato brikto

Peinture sur bois, Catalogne, 1200-1250, anonyme Museu Nacional d'Art de Catalunya, Barcelona

Noela we pîroz be
Shnorhavor Surb tsnund

SYRIE : ARRESTATIONS ET GRÈVES DE LA FAIM

Un avocat kurde, Mustafa Ismaïl, a été arrêté et mis au secret par les autorités syriennes le 12 décembre. Amnesty International a aussitôt appelé à sa libération, en faisant état de risques de torture et de mauvais traitements encourus par le prisonnier. Mustafa Ismaïl écrivait régulièrement sur la condition des Kurdes en Syrie et en Turquie sur de nombreux sites Web étrangers. Convoqué par les services de sécurité de la Force aérienne d’Alep, il a disparu depuis. Sa famille, qui s’est rendue à Alep le 17 décembre dans ces mêmes services s’est entendue répondre que jamais Mustafa Ismaïl n’avait été vu dans leurs bureaux, et on lui a intimé l’ordre de rentrer chez elle.
Pourtant, la veille de son arrestation, le 11 décembre, l’avocat écrivait sur le site Levant News, basé à Londres, qu’il venait de recevoir une convocation pour se rendre au bureau de la sécurité de la Force aérienne d’Alep en ajoutant qu’il devrait entrer dans le Guiness des records pour le nombre de fois où il avait…

Zakho, la Jérusalem du Kurdistan

Image
Zakho dessiné de mémoire par un des interlocuteurs sources du livre de Haya Gavish. Le quartier juif a sans doute totalement disparu de nos jours.
Intéressante aussi la reproduction du peuplement du vilayet de Mossoul en 1925 (dommage que pour alimenter la polémique, Kirkouk n'apparaisse pas). La distinction entre les groupes mêle les divisions religieuses et ethniques. On voit que les Kurdes et les Yézidis sont distingués, les Kurdes voulant dire uniquement les musulmans, mais ils sont par contre distingués ethniquement des Arabes et des Turkmènes ; les chrétiens assyriens et chaldéens ne sont, par contre, pas distingués, pas plus que les Arméniens qui étaient arrivés à Zakho après le génocide. C'est donc un mélange de registres ottomans (millet religieux) et de recensement ethnique sur lequel avait dû aussi se pencher la Société des Nations et les Britanniques.


Amadiyya : 22 627
- Kurdes 15 249 - Chrétiens 6 886 - Juifs 492
Aqra : 16 569
- Kurdes 14 975 - Chrétiens 1044 - …

Radio : photographies d'Iran, les Camondo, Reza, Les Chats persans

Image
Samedi 19 décembre à 6h00 et 22h11 sur France Culture : Photographies d'Iran et d'autres lieux. Les expositions Photoquai et 165 ans de photographie iranienne au musée du Quai Branly et 1979/2009, Iran, entre l'espoir et le chaos, trente ans de photo-journalisme iranien, à la Monnaie de Paris. Avec Anahita Ghabaïan-Etahedieh, directrice artistique de Photoquai, galeriste à Téhéran ; Yves Le Fur, conservateur au musée Quai Branly. Cultures d'islam, A. Meddeb.
à 14h00 : Istanbul stéréo-couleurs (2) : Autour de l'histoire des Camondo. Avec Nora Seni (Institut français d'études anatoliennes, Istanbul); Rosie Pinhas Delpuech, auteur de Suites byzantines (Bleu autour); Pierre Assouline, préfacier deLa splendeur des Camondo : De Constantinople à Paris 1806-1945 (Skira-Flammarion/Musée d'art et d'histoire du judaïsme); Betül Tanbay (université de Bogaziçi), mathématicienne. Carnet nomade, C. Fellous.
Mardi 22 décembre sur France Culture à 16h00 : Reza pour Chemi…

Sionistes involontaires : Les juifs de Zakho

Image
Unwitting Zionists The Jewish Community of Zakho in Iraqi Kurdistan by Haya Gavish
Pour les anglophones, une parution récente sur les juifs de Zakho. Jusqu'ici, en étude approfondie, il n'y avait que Jewish Subjects and Their Tribal Chieftains in Kurdistan: A Study in Survival, l'excellente et passionnante thèse de Mordechai Zaken, hélas pas très bon marché pour les petits bourses. L'ouvrage de Haya Gavish, s'il se concentre sur les juifs de Zakho, la "Jérusalem du Kurdistan", alors que Mordechai Zaken couvrait tous les juifs kurdistanî, permet tout de même d'avoir un bon aperçu de ces juifs kurdes, si différents de leurs coreligionnaires arabes, et dont la communauté, jusqu'en 1951 était un des piliers de l'identité religieuse, urbaine et tribale du Kurdistan d'Irak.
Présentation de l'éditeur :
Unwitting Zionists examines the Jewish community in the northern Kurdistan town of Zakho from the end of the Ottoman period until the disappearanc…