Articles

Affichage des articles du février, 2008

Turquie : déjà le retrait ?

Le PKK, via son porte-parole a annoncé un "retrait limité" de l'armée turque "de la région frontalière de Zap", a-t-il dit. "Nous constatons des mouvements militaires, comme l'entrée de camions militaires vides en provenance de Turquie, qui repartent pour la Turquie avec à bord des soldats".

La veille, le même porte-parole a indiqué que quelques 200 soldats turcs se sont retrouvés encerclés dans une vallée à 10 kilomètres de la frontière. Les assiégés assiégeant en somme, et cette nouvelle a, semble-t-il, été confirmé par les peshmergas, devenus, malgré eux, des observateurs privilégiés. Ce qui est sûr, c'est que les communiqués triomphants de l'armée sont loin de refléter la réalité, à savoir que c'est peut-être, une fois de plus, la montagne kurde qui va vaincre, ajouté au fait que les bases de Qandil connaissent évidemment bien mieux le terrain que les Turcs. En tout cas, si 200 soldats turcs sont amenés à se rendre au lieu de se fa…

Histoire de Farzad Kamangar

Image
Farzad Kamangar est né en 1975. Il a été enseignant durant 12 années à Kamiaran, au Kurdistan d'Iran. Il est marié et père de famille. Il était membre du syndicat des enseignants et d'autres associations militantes. Il écrivait pour la revue Royan, de l'Education de Mamiyaran et pour les journaux d'associations de droits de l'Homme locales.

Il a été arrêté le 19 août 2006, à Sanandaj (Sine) par les services secrets. Durant les 4 mois qui suivirent son arrestation, sa famille n'eut aucune nouvelle et les autorités niaient être pour quoi que ce soit dans sa disparition.

Farzad Kamangar avait été en fait transféré dans la Prison n° 9 d'Evin de Téhéran, un centre de détention secret, non-officiel du VEVAK, les services secrets iranien, dignes successeurs de la SAVAK du Shah. Des activistes pour les droits de l'Homme en Iran, faisant état d'une lettre que l'enseignant a fait sortir clandestinement de sa cellule, racontent qu'il fut tenu au secret e…

Radio

Dimanche 2 mars à 15h00 sur France Culture : Peuples et langues minoritaires : Approche globale. Avec le géographe Roland Breton, auteur de l'Atlas des minorités dans le monde et de l'Atlas des langues du monde (Autrement). Tout un monde, M.H. Fraissié. à 18h00 : Exégèse et critique des Ecritures, avec Geneviève Gobillot et Danielle Delmaire, coordinatrices d'Exégèse et critique des textes sacrés. Judaisme, christianisme, islam, hier et aujourd'hui (Geuthner). Cultures d'islam, A. Meddeb.

Ankara-Qandil : guerre des médias et des chiffres

Après quelques jours d'incursion turque au Kurdistan d'Irak, l'armée turque annonce plus de cent PKK tués, et avoue moins de 20 soldat turcs tués. Le PKK, de son côté, en est à 81, voire cent soldats turcs tués, parlant de "cent sacs à cadavres" qui ont transité par l'aéroport militaire de Diyarbakir, et un hélicoptère de dégommé. L'armée turque reconnait la perte de l'hélico mais parle plutôt d'un "accident technique" à cause indéterminée. Roj TV annonce que les images de l'hélicoptère abattu seront disponibles. Le PKK pointe aussi le manque de préparation des soldats au froid des montagnes et annonce que trois soldats sont morts gelés, et ont été rendus par les peshmergas aux Turcs. Naturellement, le PKK parle de "catastrophe" militaire pour les Turcs, alors que l'armée turque crie victoire ou presque, et mentionne de "lourdes pertes" parmi le PKK. L'armée recommande aussi aux citoyens turcs de n'éco…

La Cuisine kurde

Image
Il n'est pas fréquent de signaler, sur ce blog, des parutions en langue étrangère, mais je signale tout de même, le remarquable petit livre de Mirella Galletti, sur la cuisine kurde méridionale, écrit en collaboration avec Fuad Rahman, Kurde de Kirkuk, qui tient le restaurant Kirkuk Caffè à Turin, "meilleur restaurant de cuisine kurde en Europe", à ce qu'on me dit. En tout cas le livre est passionnant, comprenant, en plus des recettes, des études sur tous les aspects de la cuisine dans la vie quotidienne des Kurdes, des mentions dans la littérature kurde, la description de voyageurs tel Marco Polo, la description des aliments de base, l'environnement des Kurdes, et même quelques recettes aphrodisiaques... Bref, un livre qu'il serait passionnant et indispensable de traduire...



Kurdistan - Cucina e tradizioni del popolo curdo di: Mirella Galletti, Fuad Rahman

"La strenua resistenza dei 32 milioni di curdi all’assimilazione, la loro emarginazione politica, soc…

Coup de projo sur : Matthaios Tsahourides et la lyre pontique

Image
Qu'est-ce que la lyre pontique ? Une vièle, de la famille des kemençe donc, utilisée par les Lazes et les Grecs du Pont. Matthaios Tsahouridès le Grec et les deux Kurdes Hussein Zahawy (daf) et Ardeshir Kamkar (kemençe) improvisent là-dessus et cela donne un résultat si convaincant qu'on n'a même pas l'impression d'un "métissage" de musique à la World. Il est vrai qu'entre le Pont-Euxin à l'Iran, il y a une région, entre mer Noire et Caspienne, où l'on chercherait en vain une frontière sûre et franche. Matthaios Tsahourides a une prédilection pour la lyre du Pont mais joue aussi du violon, du luth grec, du 'ud, du bouzouk, de la guitare, du kemençe, du rebab afghan et de la ghitchak uzbek. Bref, quel instrument traditionnel à cordes lui reste étranger ? Et en plus de ça, ce qui ne gâte rien, beau garçon, avec ses faux airs à la Kenneth Branagh... Bref, un régal des oreilles et de la vue.

Où l'on reparle du cas Kamal Qadir

Image
La loi sur le journalisme qui avait été votée par le Parlement kurde, avant que Massoud Barzani ne renonce à la signer, sous la pression des journalistes et leurs syndicats, comprenait un article (10.2B) qui interdisait entre autres, textuellement, tout propos ou atteinte "relatif à la vie privée, même si c'est vrai, si cela vise à insulter." J'adore le "même si c'est vrai", il me fait toujours rire...



Ce matin, dans ekurd.net, je parcours machinalement un post sur Kamal Qadir, dont le contenu me dit vaguement quelque chose... Evidemment, cela avait été publié l'an dernier il y a deux ans sur Roj Bash et sur ce blog... Apparemment, à l'époque j'avais été la seule à relever que le contenu des attaques du "Voltaire kurde" aurait été de même attaqué en justice dans n'importe quel pays démocratique se devant de protéger ses citoyens de calomnies ou d'atteintes à la vie privée... Finalement, après un an, ça fait le tour dans les …

Mini-manoeuvre turque stoppée à Amadiyya

Alors qu'une opération terrestre turque est "en cours" au Kurdistan d'Irak des tanks turcs se sont fait encercler par les peshmergas qui ont menacé d'ouvrir le feu. Non, il ne s'agissait pas d'un franchissement de frontière mais d'un mouvement des troupes turques installées là depuis 1997, à la faveur de la guerre civile, après la grande offensive de 1996, où la Turquie soutenazit le PDK et l'Iran l'UPK et le PKK.

Bref, près de Bamarnê, les blindés ayant fait mine de sortir et de se départir de leur statut d'observateurs,,ilsn'ont pu avancer au delà de 5 km, les troupes kurdes les ayant encerclés pour stopper leurs manoeuvres. Les camps se sont regardés en chiens de faïence pendant une heure et demi, avant que les Turcs ne décident de rentrer sagement au bercail de leur base, laquelle reste surveillée par les soldats kurdes.

Pendant ce temps là, de la Turquie, des avions bombardaient des zones montagneuses près d'Amadiyya et aurai…

Nouvelles en vrac et en bref

Image
Insoucieux de trahison (voire commentaire dont on ne sait si son obscénité l'emporte sur sa connerie ou l'inverse) le ministère de la Culture du Gouvernement régional du Kurdistan vient d'ouvrir un Centre de culture araméenne à Ankawa. Felek ad-Din Kakay a aussi annoncé qu'un amendement de la loi permettait à son ministère d'ouvrir un département de culture araméenne et un autre pour les Turkmènes. Par ailleurs, même si ce n'est pas encore officiellement annoncé, ce même ministère projette d'ouvrir un Centre de culture turkmène à Kirkouk, pour des raisons évidentes de stratégie politique mais aussi de cohésion sociale assez intelligente.
Pendant ce temps, à Ankara, on a frôlé l'incident diplomatique. Parce que le président du Sénégal était en visite officielle, les avenues principales de la capitale arboraient les couleurs de ce pays... qui ont le malheur d'être au nombre de trois : vert, jaune, rouge. Du coup les services de police ont frôlé l'…

OFFENSIVE TURQUE AU KURDISTAN D’IRAK

Au soir du 21 février, l’armée turque a lancé une opération contre les bases du PKK de Qandil, au Kurdistan d’Irak, en franchissant la frontière. L’opération a duré une semaine, avant le retrait des troupes turques. Mais le chef de l’état-major a déclaré qu’il se réservait le droit de reprendre ce type d’opération, si nécessaire, tandis que le PKK présentait ce retrait comme une lourde défaite de l’armée turque.
Les bombardements de l’armée turque sur la frontière irakienne, s’étaient poursuivis régulièrement, depuis décembre 2007. Le 4 février, des avions ont franchi la frontière pour bombarder 3 villages – vides - près de Qandil, sans faire de victimes, selon le PKK. De son côté l’armée turque a qualifié ce bombardement de « pilonnage massif » sur les bases des combattants kurdes.
Mais la plupart des observateurs ne s’attendaient pas à une offensive en février, en raison du climat encore hivernal, qui rend les opérations en montagne très difficiles. Le 18 février, dans le journal turc…

Radio

Dimanche 24 février à 8h00 sur France Culture : Histoire du peuple arménien, avec Gérard Dédéyan (Histoire du peuple arménien, Privat). Foi et tradition, J.P. Enkiri. A 18h10 : Stéréotypes sur le Coran, avec Michel Cuypers (Institut dominicain d'études orientales au Caire), qui a participé au Dictionnaire du Coran (Bouquins Laffont). Cultures d'islam, A. Meddeb. Vendredi 29 février à 6h00 sur France Culture : Islams d'aujourd'hui. Le Jihâd. Cours de Makram Abbès. L'Eloge du savoir.

"Les deux oiseaux"

Image
La Saint-Valentin kurdo-turque, c'est aussi ça... Ou l'histoire de Nuray et d'Abdulla, mariés "jusqu'à ce que la loi les sépare." Pas la loi turque, hein, juste la loi de France, terre d'humanisme.

Droits de l'Homme au Kurdistan d'Irak : fermeture de la prison d'Akre

Après s'être fait aligner en juillet 2007 par Human Rights Watch, le Gouvernement kurde d'Erbil avait promis de faire en sorte que ses prisons et la façon dont les détenus y étaient expédiés, jugés, traités, soient un peu plus conforme aux critères réclamés par l'Observatoire international des prisons et toute autre organisation de défense des Droits de l'Homme. Nêçirvan Barzanî avait même fait une conférence de presse pour soutenir "énergiquement" l'engueulade de HRW contre son propre gouvernement (une attitude que les Turcs ne pourront JAMAIS comprendre, mais bon...).

Environ sept mois après le rapport, où en est-on dans les faits ? Le Gouvernement vient juste de décider la fermeture de la prison d'Akre, comme l'a annoncé le ministre des Droits de l'Homme, Shwan Muhammad Aziz. Il est prévu de construire deux prisons toutes neuves et plus reluisantes devant les organisations internationales. Dans la foulée, le même ministre annonce que "t…

Torture en Syrie : mort d'un député kurde

L'ancien député syrien, le Kurde Osoyê Dadalî ('Uthman Muhammad Dadalî en arabe) est mort à l'hôpital al-Kanadî d'Alep, où il était hospitalisé. Quelques mois auparavant il avait été arrêté et torturé par les services syriens. Relâché, sa santé était restée gravement compromise. Son état s'était aggravé au début du mois et il a fini par mourir des suites de ces sévices.

Osoyê Dadalî avait été député dans les années 90 au Parlement syrien, pour représenter Koban, sa ville natale. (source Avesta.net)

Dans le même temps, les voix des Kurdes de Syrie s'élèvent pour réclamer des nouvelles et la libération du chanteur kurde Alî Tico, enlevé par l'Etat syrien depuis la fin de janvier pour des raisons que Damas n'a pas jugé bon de préciser. Le dengbêj est âgé de 80 ans et souffre du coeur. Jusque là, on ne sait dans quelles conditions il est détenu ni quel est le traitement qui lui est réservé. (source Efrin.net).

Dans le même temps, le Haut-Commissariat pour les …

La Question kurde au XXI° siècle

Lundi 25 février 2008, de 9h30 à18 h30

La question kurde au XXIème siècle
organisée à l’occasion du 25ème anniversaire de l’Institut kurde de Paris

aura lieu au PALAIS BOURBON-Salle 62-17-126, rue de l’Université, 75007 Paris.


Présentation

"L’Institut kurde a été fondé dans une période particulièrement sombre de l’histoire kurde. Contentons-nous de quelques faits : après avoir lancé une guerre destructrice contre son voisin l’Iran, Saddam Hussein inaugure une politique exterminatrice à l’encontre des Kurdes ; le meurtre, en 1983, de 8.000 Barzani constitue un signe avant-coureur des répressions à venir. En Iran, où la révolution de 1978-1979 se solde par la victoire du clergé, les villes kurdes deviennent le théâtre d’une répression massive, incluant l’usage de l’aviation militaire contre les civils. En Turquie, le régime militaire instauré en septembre 1980 considère la kurdicité comme une pathologie à soigner par le nationalisme turc et transforme les provinces kurdes en prisons à …

Coup de projo sur : Sima Bina

Image
Sima Bina est né au sud du Khorasan . A neuf ans, elle entame déjà sa carrière de chanteuse à la radio iranienne, sous la direction de son père, Ahmad Bina à la fois musicien et poète, qui écrivit ses premières chansons. Elle étudie le radif et le chant avec de grands maîtres comme Maroufî et Zarrin Panjeh. En 1969, elle achève ses études à l'université de Téhéran (Beaux Arts) et poursuit son étude du raf avec le maître Davami.

A partir de 1979, tout en enseignant la musique classique, elle se consacre à la collecte et à la redécouverte de chants folkloriques persans, kurdes, lor, bakhtyar, turkmènes, enfin de toutes les régions d'Iran, avec une prédilection pour le Khorasan, sa région natale, qu'elle parcourt en tous sens. Les chanteuses ne pouvant de produire en public en Iran, sinon devant une assemblée strictement féminine, ce qu'apparemment elle refuse, Sima Bina a pu heureusement chanter à l'étranger et acquérir une renommée internationale, avec sa voix magni…

Le Contre-Guide des Egarés

A Erzurum, un enfant de huit ans est poursuivi en justice pour avoir parlé en kurde lors d'un meeting électoral du DTP.

L'avocat dudit criminel fait tout de même observer que, selon le code pénal turc, on est susceptible d'être poursuivi pénalement en tant que mineur uniquement à partir de 12 ans. Mais bon, il s'agit ici d'une graine de terroriste, puisque le père du délinquant a été président du DEHAP et a fui la Turquie pour des raisons politiques. Ils ont donc raison de mettre la main sur le fiston avant qu'il ne prenne les mauvaises manières de son père. Lors du meeting, le gamin avait donc pris la parole en demandant en kurde, pourquoi son père n'était pas avec lui. Au moins la réponse de l'Etat ne s'est pas fait attendre : PARCE QUE ! T'as compris, maintenant ?

Dans le même temps on apprend que le maire de Batman a été condamné à 10 mois de prison pour avoir déclaré au Los Angeles Times qu'Öcalan était le leader des Kurdes, que le PKK n&…

Melayê Cizirî : Yekbûn

"La Passion fait que deux âmes n’en sont plus qu’une
Aussi est-il besoin de les assembler dans un seul corps

L’âme et le corps ont fait union
Comme l’eau est mêlée au vin

Ta compagnie est la vie du coeur et de l’âme
Qui goûte l’amertume de l’éloignement en est dévasté*

Ma poitrine n’est pas seulement la cible de Tes flèches
Ton apparition fait aussi jaillir les lances sur les coeurs

Les Pléiades s’illuminent à la lumière de l’aube
Et assurément la lumière de la Lampe me pénètre aussi

Si l’ivresse de l’amour est comme le styrax
Assurément, véritablement, elle ne fait que croître

Chaque soir et chaque matin, par la main de la Beauté,
A notre vin sont puisées les coupes

Le voyage nous mène à la cellule de la retraite
Allah, quelle retraite et quel voyage ?

Ouvre par ta venue le cadenas de mon coeur
Car de mon coeur ta venue est la clef

Quand l’éclair jaillit devant le rideau
Alors oui de sa lumière jaillissent les flèches

L’arc-en-ciel resplendit de son corps
Dont les senteurs d’ambre et de musc se rép…

La Saint-Valentin au Kurdistan

Image
Tout au long du Moyen-Âge, en Syrie, en Egypte, dans les deux Irak et la Djézireh, on a mêlé allègrement les fêtes entre communautés. Déjà le Newroz des Kurdes et des Persans était célébré en Egypte comme en Mésopotamie, car il coïncidait avec d'autres fêtes du Nouveau Printemps, que les paysans du Proche et du Moyen-Orient consacrent depuis des millénaires (hé oui, on ne refait pas un paysan, même converti à l'islam : le calendrier lunaire c'est bien, mais c'est quand même le soleil qui fait pousser le blé !).

Les musulmans du Caire, d'Alep, de Damas, de Mossoul, d'Amide, se pressaient volontiers aux fêtes chrétiennes, comme l'Epiphanie qui avait un grand succès en Egypte, ou les célébrations de la Nativité (qui peut-être donna l'idée à Gökburî, prince d'Erbil, de lancer le Mawlud) ou bien la saint Elias ou Saint Georges/Khidr les Arméniens et les Alévis de Khartpert, Pertek et du Dersim fêtaient conjointement car les deux prophètes et le saint fus…

Radio

Dimanche 17 février à 18h10 sur France Culture : Dictionnaire du Coran (Bouquins-Laffont), avec Mohammad Ali Amir-Moezzi, directeur de l'ouvrage et François Déroche, pour Le Coran, PUF. Cultures d'islam, A. Meddeb.
Lundi 18 février à 20h00 sur France Musique : 38° Rugissants. Oeuvres de compositeurs orientaux. Concert du 20-11-07, La Rampe à Echirolles. Avec le Kronos Quartet : David Harrington et John Sherba, violons ; Hank Dutt, alto ; Jeffrey Zeigler, viloncelle.
- Franghiz Ali-Zadeh : Mugam Sayagi, Lullaby (arrgt Jacob Garchik) ;
- Aleksandra Vrebalov : Sketch from a Balkan Notebook ;
- Tanburi Cemil : Evic Taksim (arrgt Stephen Prustman) ;
- Gétatchèw Mekurya : Aha gèdawo (arrgt Stephen Prustman) ;
- Hamza El Din : Escalay (Water Wheel) ;
- Anonyme : Oh Mother, the handsome man tortures me (arrgt Kronos Quartet, transc. Ljova) ;
- Ram Narayan : Alap from Raga Mishra Bhairavi (arrgt Kronos Quartet, transc. Ljova) ;
- Dmitri Yanov-Yanovski : Second Mouvement de Chang Music IV ;
- Rah…

"Le bonheur dans le crime"

Image
La Loi du Chapeau a encore frappé... Si ça continue, je vais devoir faire un libellé rien que pour elle. Cette fois-ci, ça ne tombe pas sur la tête d'Osman Baydemir ou d'un autre maire : l'éditeur Mehdi Tanrikulu, a été condamné à 5 mois de prison pour s'être plaint d'un procureur en kurde et d'avoir persévéré en s'exprimant en kurde au tribunal.

La 1ère Chambre criminelle de la Paix (sic) d'Istanbul) a donc jugé que Mehdi Tanrikulu, qui dirige la maison d'édition Tevn, méritait 5 mois de prison pour avoir enfreint la sublimissime "Loi du Chapeau", à l'oral comme à l'écrit.

Mehdi Tanrikulu avait été auparavant condamné à douze ans et demi de prison pour appartenance au PKK par la Haute de Sûreté de Diyarbakir. Il a été aussi accusé (mais acquitté) de "propagande pour une organisation illégale", après avoir publié un livre de Zülfikar Tak racontant les pratiques de torture dans la prison de Diyarbakir, pratiques qui ne sont…

Das Andere Istanbul

Image
Actuellement présenté à la 58° Berlinale, Das Andere Istanbul (L'Autre Côté d'Istanbul), de Döndü Kiliç, est un documentaire de 82 mn sur les homosexuels de la capitale, dont Mehmet Tarhan, un Kurde de 28 ans.

Présentation de la production :

"Pour ceux qui sont au fait, Istanbul est quelque chose comme La Mecque gay des Européens. Comment une telle chose est possible aujourd'hui en Turquie ? Durant le tournage nous avons pu observer qu'au-delà des médias, qu'avec le débat sur l'entrée de la Turquie en Europe et l'adoption croissante d'un mode de vie occidentale, une communauté turque gay a émergé et commence à avoir assez de confiance en elle-même pour réclamer ses droits. Un des membres de cette communauté est un Kurde de 28 ans, Mehmet Tarhan. Deux ans auparavant il a été arrêté et emprisonné. En tant que gay, il aurait pu être déclaré inapte au service militaire, mais aurait dû pour cela faire face à une série de démarches humiliantes. Un "ra…

Coup de projo sur : Jalal Naghshbendi

Image
Jalal Naghshbandi est né à Mahabad, ville mythique du Kurdistan d'Iran (et du Kurdistan tout court). Il a étudié la musique traditionnelle kurde et persane, le daf, le zarb et le chant. Il a été influencé par le kurde Mezher Xaliqî et le maître persan Mohammad Reza Shajarian. Il vit en Suède depuis 1990. Site officiel du chanteur.

Conférence-signature

Image
Le 16 février à 16 h, Nahal Tajadod présentera et signera Passeport à l'iranienne à l'Institut kurde de Paris, 106 rue Lafayette, 75010 Paris.

"Pour faire renouveler le passeport d'une femme, tout un peuple se mobilise. Et la vraie vie de Téhéran nous est soudain révélée, sous le regard aigu du rire : deux photographes spécialistes de portraits islamiques, un médecin légiste qui troque des organes, une maquerelle qui veut envoyer des filles à Dubaï, une grand-mère qui offre une poule vivante à un militaire implacable, un technicien qui cache une parabole TV dans une marmite d'offrandes religieuses... Il y a là toute une énumération qui a la fantaisie et la générosité désordonnée des bazars orientaux où le rituel du târof - qui consiste à d'abord refuser tout paiement - est infiniment plus vivant et précieux que la loi du talion, où Hâfez côtoie Balzac avec un même appétit de vivre. Voilà l'Iran surprenant que nous fait découvrir Nahal Tajadod avec espiègler…