Articles

Affichage des articles du janvier, 2008

Nûbar : El Qit'atu fî Behri îl muteqarib îl meqssurî

Image
"Il faut que le professeur ait un coeur de pierre
Quand il sera devant ses étudiants,

Fe’ûlun, fe’ulûn, fe’ulûn, fe’ûl,
Le teqarub est beau, s’il est en muqeser.

Le ciel est asîman, le toit ban, le bâtiment xanî.
Le rideau perde, soulever hilîn, désir est xwezî.

Prière, xwestin et bihêl : Abandonne ! Va : Here !
Soupe est shorbe ; mange : Bixwo ! Viens : Were !

L’enfer, la géhenne, sont tous deux doje,
Et le lieu, la station est cih.

Adorer est perestin, le matin est beyan.
Révéler, rendre manifeste est heyîn eskere.

De la même façon, ‘ezab est le châtiment, la punition,
La folie, la possession sont dînî ; xirabî, la destruction.

L’avarice, la ladrerie, la parcimonie, la lésinerie,
Sont tous pareillement méprisables et ignominieux.

Qewîrushtî est sévère et maussade,
Pour la belle-fille et le beau-fils nous disons bûk et zava.

Ceinture, parure, ornement, sont les mêmes ;
Apprends que beau se dit hisan et bisan.

Sipahî est la beauté, et l’élégance est beha.
Le tempérament est tebî’et et la prière du’a.

IRAK : DES LÉGISLATIVES AUX RÉSULTATS INCERTAINS

Le 7 mars avaient lieu les élections législatives dans tout l’Irak. Aux 19 millions d’électeurs inscrits en Irak (sur une population d’environ 30 millions) s’ajoutait presque un million et demi d’Irakiens expatriés un peu partout dans le monde, qui devaient voter entre le 5 et le 7 mars dans les ambassades de 16 pays. Le total des candidats était de 6. 218, dont 1. 801 femmes, se répartissant sur 12 listes regroupant 74 partis. Entre 500 et 600 observateurs internationaux étaient présents, ainsi que 200 à 300 000 observateurs locaux, pour 10 000 centres de votes et 46 000 bureaux locaux.
Les résultats non définitifs mettent au coude à coude le Mouvement national irakien, mené par l’ancien Premier ministre Iyad Yallawi, dont la liste est créditée de 91 sièges sur 325 sièges. Il est talonné de très près par la coalition État de droit du Premier Ministre sortant Nouri Al-Maliki, qui obtient 89 sièges mais qui a demandé un recomptage. Un des principaux changements de ces législatives est l…

Radio

Dimanche 3 février à 18h10 sur France Culture : Al-Farabî, loi et religion. Avec Ali Benmakhlouf et Pauline Koestler à propos de Bagdad au X° siècle. Religion, philosophie, poésie d'al-Farabî (Seuil). Cultures d'islam, A. Meddeb.

Nûbar : El Qit'atu fî behri îl hezecîs Salîm îm musemmen

Image
"A la saison des bourgeons nouveaux, avec vos belles, prenez la route !
Car le meilleur de la vie est, selon moi, quand adviennent de tels moments.*

* hal a plusieurs sens, dont un sens soufi, évidemment. Mais il semble qu'ici le grand sheikh veuille préparer ses jeunes élèves à la sagesse de Mem et Zîn, qu'ils pourront lire douze ans ans plus tard : "Ciwanî û buhar û bax û mehbûb, Aya di dinê çi mayê metlûb ?" "Beauté, printemps, jardin et amoureux, que désirer de plus en ce monde ?" (v. 1575).

Mefa’îlûn, mefa’îlûn, mefa’îlûn, mefa’îlûn,
Le style de Hezec salim, doit avoir, dans sa forme, un beau muneqqesh

Le bras est bask, l’épaule enîshk, l’avant-bras zend et la langue ezman,
Tenisht le flanc et l’aisselle binçeng, le cou ustû, les seins pustan.

Les membres sont dest et pê, la gorge, le pharynx, le larynx, gewrî.
Dîner est shîv et le petit-déjeuner tashtê, la nourriture zad et la vaisselle aman.

Douleur êsh, difficulté zehmet, beau-fils est zava, circoncisi…

Cinéma

Image
Un documentaire de Bruno ULMER "Welcome Europa suit le parcours chaotique de huit jeunes kurdes, marocains et roumains qui tentent de gagner Paris, Amsterdam ou Madrid. Seuls, sans visa, ils mènent un combat quotidien pour survivre. Le coup de pouce du destin se résume à une douche et un repas chaud. La pauvreté ou la répression politique les ont poussés à s’exiler pour faire vivre leurs familles restées au pays. Mais le rêve d’un eldorado européen se dissipe dès qu’ils s’en rapprochent..."Dans les salles le mercredi 30 janvier : Site officiel.

Exposition : Regards d'enfants sur le Kurdistan

Image
Samedi 2 février à 16 heures

vernissage et rencontre avec Edith Henry & Bertrand Foly de l’association La pluie d’oiseaux, Nadia Idjouadiene de la revue Passerelles, à l’occasion de la sortie du livre

Regards d’enfants sur le Kurdistan
+
Exposition de dessins

Institut kurde de Paris :106, rue La Fayette, F-75010 Paris ; M° Poissonnière - Gare du Nord - Gare de l’Est. Entrée libre.

VIOLENCE ET INTIMIDATION CONTRE LES KURDES DU KAZAKHSTAN

Craignant pour leur vie, la communauté des Kurdes vivant au sud du Kazakhstan envisage de quitter la région où elle est installée depuis sa déportation par Staline, dans les années 1930-1940. Les Kurdes se sentent en effet menacés dans ce pays depuis octobre dernier, quand un adolescent kurde avait été accusé d’agression sexuelle sur un jeune garçon kazakh. Des groupes de représailles s’en étaient alors pris à des maisons kurdes, qui avaient été incendiées, et leurs habitants molestés. La violence s’était étendue à toute la région habitée par les Kurdes. Depuis lors, et malgré les tentatives de réconciliation entre les deux communautés, les Kurdes ne se sentent plus en sécurité et se plaignent de subir une campagne de presse agressive. Selon Karim Nadirov, qui dirige le centre culturel kurde à Chymkent, beaucoup de Kurdes pourraient quitter la région pour le nord du pays. Il ajoute que les attaques contre les Kurdes ne se sont pas arrêtées, et que depuis octobre, le Centre culturel kur…

UN PLAN POUR RESTAURER LA CITADELLE D’ERBIL

Le Gouvernement du Kurdistan espère sauver et restaurer la Citadelle d’Erbil, après avoir évacué et relogé l’année dernière les familles de réfugiés qui y vivaient depuis les années 1980, quand Saddam Hussein détruisait les villages kurdes. Auparavant, ses anciens habitants l’avaient quitté dès le milieu des années 1920, pour construire de nouvelles demeures, plus vastes et plus modernes, au bas de la ville, selon Kenan Mufti, le Directeur des Antiquités d’Erbil, lui-même né sur les lieux et dont la famille y vivait depuis près de 500 ans. Ces réfugiés, s’entassant dans les 10 hectares circonscrits par les murailles, ne disposaient ni d’égout ni d’aucun système de drainage des eaux usées. Les eaux absorbées dans le sol érodaient la pente de la Citadelle. « Chaque jour, 750,000 litres d’eau endommageaient ainsi les lieux, explique Kenan Mufti. » De plus, les travaux pour modifier les demeures, diviser les pièces ou les agrandir détruisaient peu à peu les architectures initiales. En novemb…

BAGDAD : LE PARLEMENT IRAKIEN ADOPTE LE BUDGET 2008

Des débats houleux ont agité le Parlement irakien au sujet de l’adoption du budget 2008 et de la gestion des ressources pétrolières. Malgré l’appel du porte-parole du gouvernement, Mahmud Mashhadani, demandant aux chefs des partis politiques de l’Assemblée d’approuver ce budget, en alléguant que ce retard ne faisait que nuire au peuple irakien, ces derniers ont d’abord maintenu leur refus, dans une déclaration datée du 21 janvier 2008. Le représentant du Premier ministre, Barham Saleh, et le ministre des Finances, Bayan Jabr Solagh, ont dû une fois encore défendre leur budget devant les députés irakiens (budget s’élevant à 48 millards de dollars). Des leaders chiites, comme le chef du groupe parlementaire de Fadhila, ou celui du bloc sadriste, Nassar al-Rubaie, reprochaient à ce budget de ne pas prendre suffisamment en compte les besoins des Irakiens, notamment en matière d’éducation et ou d’aide alimentaire gratuites, que le gouvernement a décidé de réduire, ou bien sur l’insuffisance…

IRAN : 13 EXECUTIONS DEPUIS LE DEBUT DU MOIS

Le journaliste kurde Ako Kurdnasab qui avait été arrêté il y a six mois et condamné à 3 ans de prison a été finalement relâché le 17 janvier. De même, la réalisatrice de documentaires Mehrnoushe Solouki a pu quitter l’Iran pour se réfugier en France le 19 janvier, deux jours après la levée d’interdiction de sortie du territoire qui la frappait. Elle avait également fait un mois de prison. Ako Kurdnasab avait été arrêté le 21 juillet 2007 à Sanandaj, capitale du Kurdistan, par les services iraniens. Il avait été condamné à trois ans pour « tentative de renverser le gouvernement par des moyens journalistiques. » Ayant fait appel de son jugement, sa condamnation a été ramenée à six mois, soit la durée d’emprisonnement déjà effectuée. Quant à Mehrnoushe Solouki, elle reste accusée de “propagande” pour un documentaire sur le cessez-le-feu de 1988 entre l’Iran et l’Irak. Par ailleurs, deux autres journalistes Ejlal Ghavami et Emadoldin Baghi, également détenus, ont obtenu une permission de sor…

IRAK : BILAN DE LA GUERRE POUR L’ANNEE 2007

Malgré les pendaisons le 15 janvier de deux anciens dirigeants baathistes, Barzan Ibrahim al-Hassan al-Tikriti, un demi-frère de Saddam Hussein et Awad Ahmed al-Bandar, l’ancien président du tribunal révolutionnaire et adjoint du chef du cabinet de Saddam, les violences en Irak ont enregistré une tendance à la baisse par rapport à 2006. La nouvelle année a même pu être fêtée à Bagdad sans grave incident, hormis un attentat suicide qui a tué cinq enfants et six membres d'une patrouille de volontaires dans les faubourgs nord de Bagdad. En tout, 481 civils sont morts dans les violences en décembre, contre 1.930 en décembre 2006, selon le ministère de l’Intérieur irakien. L’envoi de 30.000 hommes supplémentaires par les USA et le revirement de plusieurs tribus sunnites contre Al-Qaïda expliquent cette baisse, ainsi que, du côté chiite, le cessez-le-feu de six mois ordonné par l’imam Moktada al Sadr, même si les pertes humaines pour l’ensemble de l’année 2007 restent supérieures à 2006 …

RAIDS TURCS AU KURDISTAN D’IRAK

Le président de la république de Turquie a rencontré le 8 janvier George W. Bush à la Maison Blanche. Les relations turco-américaines s’étaient refroidies en 2007 en raison des menaces d’interventions turques au Kurdistan d’Irak et d’une résolution sur le génocide arménien adoptée par le Congrès. Un diplomate turc, parlant sous couvert d’anonymat, a qualifié de « plus convenable » la ligne des relations diplomatiques entre les deux pays, se félicitant des « efforts américains au sujet du PKK ». De même, le conseiller en chef du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan pour la politique étrangère, a exprimé sur CNN sa satisfaction au sujet de la « coopération turco-américaine » contre le PKK. Pour la première fois, George Bush a utilisé le terme « d’ennemi commun » à propos du Parti des travailleurs du Kurdistan et promis de fournir des renseignements en temps réel sur les mouvements du PKK dans les montagnes kurdes : « Nous avons affaire à des problèmes communs. L'un de ces probl…

SYRIE : UNE LOI SUR LA PROPRIETE GELE L’ECONOMIE DES REGIONS KURDES

Les Kurdes de Syrie protestent contre une loi nouvellement promulguée visant à limiter les droits de vente et de location de terres situées en zone frontalière. Par le décret n°49, des restrictions sévères à la propriété et à l’usage de terres en bordure d’Israël et de la Turquie ont été instaurées. Les régions kurdes étant toutes à cheval sur la Syrie et la Turquie, ainsi que sur l’Irak, les habitants se plaignent que de telles mesures entravent l’économie locale. Il est en effet énoncé que les habitants des zones frontalières ne pourront plus vendre de terres sans avoir obtenu, au préalable, l’accord des autorités, c’est-à-dire des ministères de l’Intérieur, de l’Agriculture et de la Défense. Une autorisation semblable devra être requise pour la location de terre sur une période de plus de trois ans. Selon Radif Mustafa, avocat et président du Comité kurde pour les droits de l’homme, cette mesure vise principalement les Kurdes. « La frontière d’Al-Quneitra est un cas particulier, pui…

Nûbar : El Qit'atu fî-l-Behrî Serî il Mettwîy

Image
"Quiconque a bien étudié une science
Est comme un Etat qui a le savoir pour fondations !

Mufte’îlûn, mufte’îlûn, mufte’îlûn, mufte’îlûn,
La section de Serî’e, qu’est-ce que c’est ? Le beau mettwî !

Mekke et Medine, qu’est-ce ? Ce sont les Villes.
Roj et hîv, qu’est-ce ? Les deux astres.

Qu’est-ce que le miel ? Hingiv.
(Suit trois synonymes arabes).

Le lion et les tendons ? Shêr et reh.
Shûr et qelem, qui sont-ils ? Les "manchots".*

* Oui, encore une devinette.


Le jour et le soleil, qu’est-ce que c’est ? Roj.
L’ouest et l’est ? Xafiqan.

Le soleil et la lune sont roj et hîv, frérot !
Roj et heyv, qu’est-ce que c’est ? Les deux astres lumineux.

La gauche et la senestre, qu’est-ce que c’est ? çep.
Rast, qu’est-ce que c’est ? Apprends que c’est la droite et la dextre !

Le serment, la promesse, la parole, tout cela est sond.
Êmînî et ‘edl, qu’est-ce que c’est ? Les "meilleurs".

Le loup et le corbeau, qu’est-ce que c’est ? Gurg et qir.
Et gurg et qir, que sont-ils ? des grégaires.

Le lio…

Quatre raffineries pourraient ouvrir l'été prochain au Kurdistan

Selon le ministère kurde de l'industrie et des minerais, quatre petite raffineries pourraient commencer de fonctionner en août prochain. Une source ministérielle précise que la capacité totale de ces raffineries serait de 40.000 barrils. Le journal Az-Zaman qui répercute l'annonce indique aussi que ces raffineries ont été construites par des techniciens irakiens avec du matériel et un équipement locaux.

L'enjeu est bien évidemment pour la Région du Kurdistan d'arriver à une autonomie énergétique, soit de produire elle-même son carburant, sans dépendre du chantage à l'énergie de la Turquie, comme cela se produit actuellement à chaque regain de tension, alors que ce pays a coupé l'électricité à Duhok et Zakho, malgré les contrats passés avec la Région kurde. (source Az Zaman).

Nûbar : El Qit'atu fî behri-îl recez -îl mettwîy - îl musemmen

Image
"Afin que personne ne t'affronte et s'oppose à toi,
Etudie et conforme chacun de tes actes à la sunna.

Mufte’îlûn, mufte’îlûn, mufte’îlûn, mufte’îlûn,
Ce recez mettwiye, apprends-le bien, mon frère !

Vaisseau est gemî, le canal est lirêçûn, et apprends que la lumière est ruhnî.
La lune est meh et la nuit shev, le miséreux est geda, l’ignorant nezan.

L’amour et la passion, qu’est-ce que c’est ? Evîn. La haine et l’inimitié ? Nevîn.
Fuir tous ensemble est tevde revîn ; et s’échapper est revan.

L'armure, la cotte de maille sont zirih ; le bouclier est mertal ;
L'épée et le sabre sont shîr, la flèche et l'arc tîr et kevan.

Tefsho est l’herminette, le cyprès çinar ; qu'est-ce que le campement, l’aire de repos ? Mukar.
Les parterres, les plates-bandes sont mishar ; couper est birrîn, la dent, didan.

Le chameau, la chamelle, le chamelon sont deve.
La jument est mehîn*, kurrî est le poulain et le cheval hesp.

* Xanî indique que hicr veut dire aussi aqil, intellect.

Le veau et l…

Radio

Dimanche 27 janvier : à 9H10 sur France Inter : Kurdistan, un parfum d'indépendance. Interception, Omar Ouahmane. à 18h10 sur France Culture : De la serviture en Islam; avec Mohammed Ennaji, auteur de Le Sujet et le mamelouk. Esclavage, pouvoir et religion dans le monde arabe, 1001 Nuits. Cultures d'islam, A. Meddeb. (Le même sur le même livre sur la même chaîne le jeudi 31 janvier à 15h dans A plus d'un titre.)

Coup de projo sur : Mazlum Çimen, Mem û Zîn, Musa Anter

Image
Sorti en 1992, Mem û Zîn fut tourné par Umit Elçi, - en turc hélas ! mais une version en sorani existe aussi. La musique est de Mazlum Cimen qui a plusieurs musiques de film à son actif en plus de ses albums. Bon, comme c'est une grande histoire d'amour tragique, la musique a une certaine emphase sentimentale. Mais ça se laisse écouter. Le passage le plus émouvant et le plus drôle aussi est l'introduction par Musa Anter, le célèbre écrivain, alors directeur de l'Institut kude d'Istanbul, et qui mourut la même année, nous allons voir pourquoi.
Voici, en gros, ce que Musa Anter dit à propos du film :
"Mem û Zîn ! Quel joli titre, qui a réussi à faire de moi un artiste à mon grand âge ! La jeunesse aujourd'hui ne sait pas quel chemin nous avons parcouru pour arriver à ce jour. Le jeune homme qui se promène avec sa fiancée en avril, comment veux-tu qu'il pense au froid de janvier ?

Je vais vous raconter une petite histoire. En 1943, j'étais chef de dort…

Temps et prières

Image
Dans son Ilhya 'ulum al-Dîn, Abû Hamid Al-Ghazâlî, celui là même qui vouait la philosophie aux gémonies et avec qui Ibn Rushd voulut furieusement ferrailler, cite un hadith de Mohammad qui, en plus des anges postiers et des anges secrétaires, en plus de ceux qui gardent les nombres et ceux qui pleuvent avec la pluie, mentionne une autre catégorie d'anges, les anges-voyageurs qui font en plus office de liftiers célestes :"Outre les anges-scribes qui transcrivent les actions des hommes, Dieu a des anges-voyageurs qui parcourent la terre : trouvent-ils des gens qui pratiquent le dhikr (récitation, mémorisation de Dieu) ils lancent cet appel : accourez à l'objet de vos désirs ! Ils viennent alors et les anges les entraînent vers le ciel." Hadith rapporté par Al-A'mash, via Abû Saïd al Khadarî via Mohammad.
Abû Hamid cite un hadith assez drôle, qui pourrait s'intituler "Baissez d'un ton, Dieu n'est pas sourd !"
"Selon ce que rapporte Abû M…