Articles

Affichage des articles du juin, 2006

La Nuit turque

Image
Sur les conseils de Roxane lu La Nuit turque de Philippe Videlier. Beau livre rapide et palpitant, dont l'écriture magnifique accroche de bout en bout. Comme un thriller, ce que c'est aussi, en quelque sorte, ou bien le conte de quatre assassins et trois vengeurs. Usant d'une émotion sarcastique, le récit reste distant, comme une voix off qui commenterait, tranquillement, un peu ironiquement, la "scène du crime", la "liquidation", les "pièces de vêtements déchiquetés", les "restes de tissus épars", les "fragments d'étoffe", les "crânes", les "ossements".

"Qu'au physique Enver Pacha fût un bellâtre insignifiant était exact, mais il avait dans son bureau un portrait de Napoléon Bonaparte, expert en batailles, intrigues et reniements et le cinquième de ses mots, lorsqu'il parlait, était toujours "moi", quand ce n'était pas le premier."




Bouffonnerie des pachas, bien dignes d…

Café à Diyarbakir, 1909, et autres vues...

Image
Au hasard d'un clic, quelques trouvailles, parfois... Sur wikipedia.en, à Diyarbakir, on peut voir ce cliché : Café à Diyarbakir, 1909. Comme on le voit, mis à part les costumes, très peu de choses ont changé dans la "vie sociale masculine" de Diyarbakir. Ah si, les Samsun aujourd'hui, remplacent les narguileh et c'est bien dommage !

Ici un cafetier "syrien" (mais vu la tenue...)




Et là une vue de Mossoul :


(Les deux derniers clichés m'ont été envoyé gracieusement par le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée)

Les Secrets d'Alep

Image
Paru il y a peu, en avril de cette année, un des plus beaux livres sur Alep que j'ai eu à lire, par le biais original et savoureux de sa cuisine (la meilleure du Moyen-Orient). Joliment illustré des aquarelles de Georges Coussa, un Alépin, avec une foule de citations, de témoignages de voyageurs, de documents et notamment la célèbre Wusla ou le Kitâb al-Wusla ilâ l-habîb fî wasfi t-tayyibâti wa-t-tîb soit Le Livre du lien avec l'ami à travers les bons plats et les parfums, écrit au XIII° siècle, auquel contribua le poète, calligraphe, historien et ministre ayyoubide Kamâl al-Dîn Ibn al-'Adîm al-'Aqilî al-Halabî, petit-neveu de Saladin...

Après cette introduction via la cuisine ayyoubide, les auteurs nous déroule "la généalogie des saveues alépines", avec l'histoire de la ville et de ses communautés : arabe, turque, kurde, juive, arménienne, musulmane, yézidie, chrétiens de bien des églises, etc. Enfin nous visitons les souks (le monde extérieur) puis la cu…

Dans la blogosphère arménienne

Blog arménien : Avec de belles photos et des reportages sur les Kurdes yézidis.

Voyage de l'Afrique du Nord à La Mecque

Le côté Agnan cafard, rapporteur et sermonneur d'Ibn Battûta. A Muniat Ibn Lhasîb, en Egypte, il va au hammam et s'aperçoit que les hommes y sont nus : "Cela me fut très pénible. J'allais trouver le gouverneur et je l'en instruisis. Il m'ordonna de ne pas m'éloigner et prescrivit d'amener les locataires des bains. On leur fit signer des engagements portant que toutes les fois qu'un homme entrerait au bain sans caleçon ils seraient punis d'une amende. L'émir déploya envers eux la plus grande sévérité."

Sûr, en Syrie, il trouve qu'un habitant ne fait pas ses ablutions correctement et le reprends là-dessus, se faisant d'ailleurs envoyer bouler. Bref, Ibn Battûta c'est l'anti-Usage du monde. Il ne le parcourt pas pour s'instruire, voire se changer, mais pour l'instruire lui, et en redresser les torts. C'est étonnant qu'il n'ait pas fini assommé sur un chemin ou égorgé dans une ruelle à force de casser les…

Une enfance arménienne à Adyaman

Image
"Il est né le 1er septembre 1906 à Adyaman (Turquie) dans une famille de paysans. Il était le plus jeune des quatre enfants.

Pendant la première guerre mondiale, la région d'Adyaman a été réputée pour l'attitude héroïque de ses habitants Arméniens dans leurs combats contre les Turcs. Le père de Manouchian a trouvé la mort dans ce combat d'auto-défense. Peu après, c'est sa mère qui disparaît, victime de la famine. Il devait avoir sept ou huit ans et cela l'a profondément marqué. il a toujours gardé un souvenir très vivace de sa mère. Devenu orphelin, c'est une famille kurde qui le recueille et le cache, le sauvant ainsi des massacres. Le petit Missak était très ami avec la petite fille de ses protecteurs. Ceux-ci avaient même l'intention de faire de lui leur gendre. Mais des représentants de l'Eglise arménienne, ainsi que des fonctionnaires arméniens sont arrivés, qui cherchaient dans les familles les enfants arméniens rescapés afin de les placer dan…

Conférences

COLLOQUE INTERNATIONAL
« Où va l'Iran ? » Organisé par l'Institut kurde de Paris

Vendredi 16 juin 2006
14h30-19 h00


Salle Victor Hugo
Immeuble Jacques Chaban-Delmas
101, rue de l?Université
75 007 Paris
Métro / RER : Invalides

PROGRAMME DE LA CONFERENCE
inscription

14 h30 ? 15 h30 : Table-ronde I : Introduction au débat : La société iranienne d'aujourd?hui
Modérateur : Hamit Bozarslan, co-directeur de l?Institut d'études des sociétés musulmanes, Paris

Intervenants : Fred Halliday, professeur à la London School of Economics, Grande-Bretagne. Dr. Ali Riza Nourizadeh, journaliste, écrivain et spécialiste des questions socio-politiques sur l'Iran et le Moyen-Orient, Grande-Bretagne. Abdullah Mohtadî, secrétaire général de Komala, Iran 15h30 ? 17 h30 : Table-ronde II : La question des nationalités non-persanesModérateur : Kendal Nezan, président de l'Institut kurde de Paris, France
Intervenants : Dr. Karim Abdian, représentant des relations internationales du Parti de la Solidari…

Parution

Image
DE GRENADE À BAGDAD
La relation de voyage d'Abû Hâmid al-Gharnâtî (1080-1168)
Traduction annotée de Jean-Claude Ducène


"Jean-Charles Ducène a découvert quatre manuscrits permettant de reconstituer tout le récit du voyageur Abû Hâmid al-Gharnâtî, qui relate toutes les choses merveilleuses qu'il aperçut durant sa longue pérégrination, de Grenade au Caire, puis à Damas et Bagdad. Il traverse ensuite l'Azerbaydjan et remonte la Volga et rayonne pendant près de trente ans chez les populations d'Europe orientale. Nous voyons ainsi défiler les vestiges de l'Egypte, des cavernes insolites au Caucase et des observations sur les populations rencontrées. "