Articles

Affichage des articles du février, 2006

Cinéma

Image
dimanche 26 février à 20h
Au Studio des Ursulines
10 rue des Ursulines
75005 M° Luxembourg

Projection du film David et Layla
Entrée libre et gratuite, sur réservation à
ou par fax : 01 48 24 64 66

Concert : Kurdes d'Iran

Samedi 25 février à 17 h
Au Théâtre de la Ville de Paris

Ensemble Shams

Hamid-Reza Nourbakhsh chant
Kéykhosrow Pournazéri tanbur Tahmourés Pournazéri tanbur
Sohrab Pournazéri kamantché
Hossein Rezaïna daf
Shahab Parang tombak
Renseignement et brochures à télécharger ici

Histoire des animaux

Aristote croyait que les abeilles fabriquaient la cire, mais que le miel tombait du ciel, comme une rosée d'étoiles.


"Le rayon de cire vient des fleurs, les abeilles apportent l'emplâtre de la larme des arbres. Le miel est ce qui tombe de l'air surtout au lever des étoiles et lorsque l'arc-en-ciel se déploie. En règle générale, il n'y a pas de miel avant le lever des Pléiades."


La huppe, messager de la reine de Saba auprès de Salomon dans le Coran, oiseau mystique par excellence dans le Langage des oiseaux de 'Attar, selon Aristote "construit surtout son nid avec de l'excrément humain." (IX, 15).

Longue vie au Président Apo et mort pour tous les autres

Image
La cour de Silêmanî a reconnu coupables les 7 accusés de l'assassinat de Kemalê Sor, membre du PWD assassiné l'année dernière par un commando du PKK, au Kurdistan d'Irak. Il avait pour crime aux yeux du PKK d'avoir quitté ce parti et d'avoir fondé une branche politique pour les Kurdes de Syrie, ce qui lui avait valu l'insigne honneur d'être inscrit sur la Liste noire du parti.

Ils ont été condamnés à perpétuité.

Selon le journal kurde Midyam, en entendant leur condamnation, les assassins ont chanté : "Vive le PKK ! Vive Serok Apo !" (source Kurdmedia.com)

Comme ça, c'est clair. A l'heure où le PKK se défend d'avoir tué Kani Yilmaz et son second en invoquant des "querelles internes", ou bien les Apocî accusant les Turcs, la CIA, le MOSSAD, enfin tout ce que l'on veut, l'attitude de ce commando là et son enthousiasme militant a au moins le mérite de la franchise. Pas sûr que cela tombe au bon moment pour Karayilan : on att…

Conférence

Le vendredi 24 février
de 9h00 à 19h00
A l'Assemblée nationale
Salle Victor Hugo
101 rue de l'Université
75007 PARIS

Aura lieu une conférence internationale portant sur :

Les processus d'intégration des Kurdes dans les pays de l'Union européenne


Programme et intervenants :

8h30-9h10 : Accueil des participants
9h10 : Présentation de la conférence

9h15-10h45. Table ronde : Les Kurdes en Europe : Qui sont-ils ? Pourquoi sont-ils venus ? Que font-ils ?

Modérateur : Mme Joyce Blau, professeur émérite, France; Introduction : Dr. Ann-Catrin Emmanuelsson, Suède; Intervenants : Metin Incesu, directeur du Centre d'Etude kurde (NAVEND), Bonn, Allemagne; S,ermin Bozarslan, présidente de la Fédération des associations du Kurdistan en Suède; Rus,en Werdî, Institut kurde de Paris.


10h45-11h45 : Politiques d'asile et le sort des déboutés

Modération et introduction : Dr. Khaled Salih, Centre for Contemporary Middle East Studies, University of Southern Denmark; Intervenants : Khaled Khayat, …

défense de Baskin Oran (5)

Sur le pseudo-acte d'accusation - 4

Huitième point

Le Procureur en page 7 nous accuse d’utiliser le terme “Türkiyeli” (peuple de Turquie, citoyen de Turquie) au lieu de “Turc”, comme supra-identité.
Plus loin il dit, “Turc est utilisé pour indiquer la citoyenneté et non dans un contexte racial.”
Il y a tellement de choses à dire ici, qu’une fois encore je ne sais par où commencer. Le mieux est de les relever une par une :
1) Pourquoi le Procureur se soucie de la proposition dans notre Rapport d’user du terme “Türkiyeli” plutôt que “Turc” comme supra-identité ? Je ne comprends pas du tout. Ce n’est pas un crime en Turquie. Si ç’en est un, alors je voudrais bien qu’on me dise dans quel paragraphe de quel article de quelle loi, c’est considéré comme un crime.
L’acte d’accusation ne le précise pas du tout. Il allègue seulement que ce que nous disons est faux. C’est ce que le Procureur écrit dans son « Contre-rapport ».
S’il la liberté d’expression existe dans ce pays, je peux proposer …

défense de Baskin Oran (4)

Sur le pseudo-acte d'accusation - 3


Continuons.
Le Procureur fait une autre affirmation en page 5; cette page est vraiment très riche.
Elle est aussi entièrement idéologique. Voici ce qui est dit :
“Dans le Rapport il y a une nouvelle définition et application de la minorité autre que celle admise par by Lausanne. Cela mènerait au chaos.” Plus loin, cela continue :
“Cela aboutirait aussi à un résultat qui ferait éclater la structure unitaire de l’Etat, et l’indivisible intégrité de la nation.”
Au nom de la loi, je pose une question : Il est dit que cela causerait un chaos, détruirait l’intégrité. Il est encore fait mention d’un dessein, d’une éventualité. Qu’est-ce que tout cela veut dire ? Quel genre de juridiction criminelle est-ce là ?
Quand quelqu’un dit “Le temps est nuageux”, devons-nous immédiatement conclure qu’il pourrait pleuvoir, qu’un lac se formera, que les oiseaux arriveront, et que la grippe aviaire se propagera ?
Mais continuons. Le Procureur mentionne ces arguments impo…

Défense de Baskin Oran (3)

Sur le pseudo-acte d'accusation - 2 Droits des minorités linguistiques en France
Laissez-moi tout clarifier ceci : Pour fournir une comparaison avec la Turquie, je décrirai seulement la France métropolitaine, c’est-à-dire le pays français en Europe, comme nous savons. Sinon, si j’inclus “l’Outre-mer” comme disent les Français, où les droits des minorités sont pratiqués de façon bien plus évidente et générale, ceux qui considèrent la France comme un Etat centralisé unitaire pourraient avoir une attaque cardiaque. Par exemple en Nouvelle-Calédonie, le français n’est pas la première langue mais la seconde; mais je ne m’étendrai pas là-dessus davantage.
Sur cette question l’acte d’accusation met en avant des informations ramassées ça et là et qui sont naturellement fausses.
Le concept des “Langues de France”
L’article 2 de la Constitution française est le suivant : “La langue de la République est le français”.
Cela devrait beaucoup plaire à l’accusation car cela nous rappelle la déclaration…