Articles

Affichage des articles du novembre, 2005

Anfal

Image
Hathra, 80 km au S.O de Mossoul




"Mais s'agissait-il de prendre soin d'eux ? Non, je les enterrerai avec des bulldozers." (Enregistrement sur cassette d'Ali Hassan al-Madjid, Réunion du Bureau Nord, peut-être 21 ou 22 janvier 1989).


"Le 25 septembre 1990, l'honorable directeur a émis la directive suivante : la phrase "Nous n'avons aucune information sur leur sort" va remplacer la phrase "Ils ont été arrêtés pendant la victorieuse campagne d'Anfal et gardés en détention."

"Des membres du Jash ayant de la sympathie pour la tribu de Salim ont essayé de soudoyer les soldats en leur offrant 1000 dinars pour libérer chaque enfant. "Il est trop tard, ont répondu les soldats ; on avait déjà mis les enfants dans les camions."



La dame en pourpre



"Je pleure quand je vois un spectacle ou un film tragiques. Un jour, j'ai pleuré en voyant, dans un film, une femme perdue et sans famille. Mais j'aimerais dire que j'a…

Exposition Génocide arménien

Image
Du 3 au 9 décembre de 10h à 19h Mairie de Clamart
Salle du Conseil (Hôtel de Ville)

Place Maurice Gunsbourg
91140 Clamart
www.clamart.fr
Vernissage ouvert à tous : samedi 3 décembre à 11h, en présence du maire et de nombreuses personnalités.

"La mairie vous propose une exposition d'exception sur le génocide arménien, reproduction de celle du musée du souvenir du génocide arménien à Erevan, présentée pour la première fois en France. La date anniversaire de ce drame contemporain - le 24 avril 1915 - est devenue un symbole d'identité nationale pour tous les Arméniens. La communauté arménienne clamartoise organise deux fois par an, le 24 avril et le 1er novembre, un hommage aux victimes du génocide au Khatchkar. Ce drame n'est toujours pas reconnu par le gouvernement turc et reste une source de conflits importante entre les deux états.

Histoire du génocide Le génocide arménien est le premier du XXe siècle. Après les massacres de 300 00…

Expo photo

Image
Après un exil de près de vingt ans, le photographe revient au pays natal, Sanandaj. Remontant au lointain moyen âge, Sanandaj apparaît comme la plus grande agglomération kurde d'Iran.


Exposition de photographies de
Hamid Azmoun

SANANDAJ, portrait d?une ville kurde

19 novembre - 4 décembre 2005
vernissage : 18 novembre 2005 18h - 21h
le verre à pied
118bis, rue Mouffetard, 75005 - Paris
M° Centier-Daubenton
contact : hazmoun@yahoo.fr. Tél. : 06 63 32 90 11

Et toc

Dans la presse turque, des éditorialistes ont demandé, selon M. A. Birand, du TDN, que puisque les Européens n'arrêtent pas d'envoyer des délégations d'observation en Turquie, à chaque émeute ou problème, pourquoi la Turquie n'en profiterait pas pour envoyer des délégations turques en France, quand une banlieue brûle, hein ?

Cela dit, il faut le reconnaître, mis à part les 2 morts accidentelles qui ont mis le feu aux poudres (enfin aux voitures) et les deux morts passés à tabac par les émeutiers non par la police, nos manifs à nous font moins de victimes qu'à Hakkari. Amatör, les Français.

Cinéma

Image
Samedi 26 novembre 2005 à 20h30 le Centre culturel Guy Toffeleti de la ville de Bagnolet présente :

Une projection -débat
En présence du réalisateur :

Iran : résistance d'un peuple opprimé
Un film de Jamshid GOLMAKANI

Cette enquête a pour point de départune série d'assassinats d'intellectuels en automne 1998 à Téhéran. La population se révolte. Un mois plus tard, pour la première fois, le Ministère iranien de l'Information et de la Sécurité avoue sa responsabilité. L'enquête décrit les tactiques employées par les autorités iraniennes pour que les commanditaires ne soient pas nommés : les Ayatollahs au pouvoir, qui ont lancé "la Fatwa" à mort à l'encontre des intellectuels-opposants. Les familles des victimes continuent leur combat pour mener les commanditaires devant une justice indépendante et compétente.

Sélection Festival International du Film des Droits de l'Homme de Paris / Festival International du Film d'Histoire-Pessac / Fipatel-Biarritz

Ce…

Le Livre noir de Saddam Hussein, présentation et conférence

Image
Samedi 12, a eu lieu à l'Institut la présentation du Livre noir de Saddam Hussein, ouvrage collectif écrit sous la direction de Chris Kutschera, qui se veut un livre de référence et un bilan, qui servira aussi de réquisitoire contre les 35 ans de règne du dictateur le plus sanglant du Moyen-Orient, ainsi qu'une analyse des raisons qui ont fait que tous les pays occidentaux, ainsi que les pays arabes et bien d'autres, ont soutenu un gouvernement totalitaire qui a fait 2 millions de victimes.

Il ne s'agit pas seulement de traiter des victimes kurdes, mais de toutes les victimes irakiennes et même iraniennes et koweitiennes, puisqu'à deux reprises Saddam Hussein s'est lancé dans une guerre d'agression et d'invasion contre un Etat voisin. Il faut aussi mettre en lumière le caractère particulièrement brutal du régime de Saddam, même comparé aux autres dictatures du Moyen-Orient, et ceci afin d'éviter toute tendance "comparatiste" hélas très en v…

Prostitution biblique

Alors que la la loi juive fut si sévère pour l'adultère, l'ancien testament offre de curieux cas où pour sauver sa peau, un homme n'hésite pas à prostituer sa femme ou à livrer une concubine à un viol collectif. C'est le cas d'Abraham, qui par deux fois, une fois chez Pharaon une autre chez un roi de Palestine, se fait passer pour le frère de Sarah (alors qu'il n'est que son demi-frère et époux), par peur que la convoitise qu'elle va susciter ne lui coûte la vie. Par conséquent, Pharaon passe un agréable moment avec Sarah avant de découvrir la vérité (via une maladie malencontreuse, qui est en fait une punition divine pour l'adultère commis) et le roi paslestinien manque de faire pareil et tous deux de le reprocher ensuite à Abraham, qui récupère ainsi quelques cadeaux et compensations en dédommagement de "l'outrage" qu'on lui a fait.
Dans Juges, 19-20, un lévite a une concubine infidèle qui le plaque et retourne chez son père. Il v…

Rushdie et Pamuk = Loups gris vs Nacery

Orhan Pamuk a reçu le prix Médicis étranger pour son roman Neige. Bon j'aime bien Pamuk mais nul doute que ce choix n'est pas innocent, les intellos et écrivains français défiant bravement la Turquie et ses persécutions d'écrivains voix de la liberté. Après tout, Orhan Pamuk a vraiment été menacé de mort par des nationalistes à la con, sera jugé le 16 décembre, et risque un autre procès pour insulte à l'armée.

Bon. Nul doute que ça ne redore pas l'image de la Turquie, éternelle candidate à l'UE.

N'empêche que sur une télévision publique, Salman Rushdie se fait menacer de mort par un petit acteur de merde, dont le fascisme vert vaut bien celui des Loups gris, et qui face à Rushdie n'a que le mérite de s'être illustré dans trois navets. Du coup, on se demande si la France est bien mûre pour rester dans l'UE.

Il paraît que Rushdie s'est juré de ne plus revenir sur un plateau de télévision française. Il a bien raison, là pour le coup, j'ai vrai…

Conférence-signature

Image

Conférence à Montpellier

Le jeudi 10 novembre à 20h

Le Dersim, l'histoire de son identité entre le passé, le présent et l'avenir

par M. Savas SENGUL

A la librairie Scrupule, 26, rue du Faubourg Figuerolles, 34070 Montpellier.

Pour plus de renseignements, contacter : loryaso@yahoo.fr.

Table ronde

Vendredi 4 novembre 2005, EHESS-IISMM, salle Maurice et Denys Lombard :

Poésies des suds et des orients II : l'orient entre subversion et renouvellement



Voici le programme pour la poésie kurde, le programme complet étant lisible là.


12h00 Table ronde Poésie kurde
Modérateur : Hamit Bozarslan, EHESS
- Poésie populaire, mémoire et histoire chez les Kurdes,
Christine Allison, INALCO
- La poésie kurde, une constante interrogation sur soi,
Halkawt Hakim, INALCO
- Lecture de poèmes,
Seyhmus Dagtekin


EHESS-IISMM
96 bd Raspail - 75006 Paris
Tél. 01.53.63.56.00 fax 01.53.63.56.10
iismm@ehess.fr - http://iismm.ehess.fr/
Métro Saint-Placide ou Notre Dame des Champs