Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juillet, 2005

Hasankeyf à nouveau menacé

Ou le retour de la vengeance du barrage d'Ilisu...



Le projet de barrage d'Ilisu qui doit noyer Hasankeyf avait été abandonné en raison du désistement de Balfour Beatty en 2002, après une campagne menée par plusieurs organisations, dénonçant la catastrophe historique, archéologique et écologique du projet, qui doit noyer le site de Hasankeyf et de sa vallée.

Mais voilà, malgré ses précédentes promesse, le Premier ministre turc veut relancer le projet et cette fois-ci il semble que ce soit la société allemande Siemens qui s'intéresse maintenant au projet. En effet, Siemens qui a racheté la société autrichienne VA tech, la seule société étrangère encore impliquée dans la construction de ces barrages, a apparemment a l'intention de commencer les travaux assez vite, peut-être cet été.

Une campagne de protestations est donc relancée contre Siemens et VA Tech, avec une pétition par mail adressée aux dirigeants des deux sociétés.

Les arguments des opposants au projet, en plus de l…

TV, radio : crimes d'honneur, géorgiens, arméniens

TV: mardi 2 août à 20h55,Crimes d'honneur : quand la famille devient assassine. ARTE. Documentaire de Kadriye Acar et Valentin Thurn, Allemagne, 2005.

Radio : France Culture
samedi 30 juillet à 12h00.De Bouche à oreille : banquet dans le Caucase (2004). Reportage au restaurant géorgien "La Toison d'or", à Paris. Avec Véronique Schiltz, voyageuse en Géorgie et Jean Radvani, géographe.
dimanche 31 juillet à 13h45.
Télémaque sans retour. Histoire d'un Arménien apatride. Par A. Kunthy (2005). France Inter
jeudi 4 août à 13h20. 2000 ans d'histoire : l'Arménie. Avec Jean-Pierre Mahé.

Kirkouk, la Constitution, les Kurdes....

Mais non, il n'y a pas que le PKK à imposer la langue de l'ennemi comme langue de travail, et pas que les islamistes kurdes qui rêvent d'un grand état musulman où tout le monde parlerait arabe...

Selon Peyamner.com, le ministre des transports du Gouvernement régional du Kurdistan, Heder Feyli, dans une conférence de presse donné à l'aéroport international d'Erbil (la capitale du Kurdistan quoi, pas de l'Irak), a fait son discours en arabe, lors de l'inauguration de la première ligne Erbil-Dubai, alors que les journalistes présents étaient tous Kurdes. Le prétexte avancé par Feyli était que c'est la langue officielle de l'Irak, comme c'est inscrit dans la Loi provisoire d'administration de l'Etat irakien (TAL), du 8 mars 2004.

Le ministre ferait donc bien de relire attentivement le dit texte et notamment l'article 9 qui dit :

"L'arabe et le kurde sont les deux langues officielles de l'Irak."

Pendant ce temps ça s'aff…

Et encore un...

Les dissidents du PKK (et même les branches légales) ont apparemment l'intention de battre les Kurdes de Syrie dans la multiplication et scission des partis. Osman Öcalan, qui avait perdu la partie devant Cemil Bayik et quitté le PKK pour fonder le PWD (une espèce de remake version "démocratique" et surtout sans option militaire du PKK), avait été mis en difficulté récemment par son propre groupe, qui apparemment lui avait reproché de faire cavalier seul et n'avait pas envie de se taper à nouveau la mainmise autoritaire d'un Öcalan (même en version allégée) sur la direction du Parti. Le PWD avait alors annoncé la démission d'Osman Öcalan, lequel avait démenti. Pour finir, il annonce effectivement son retrait du PWD et la fondation d'un nouveau parti, rien qu'à lui, dont il serait à nouveau le président : le Parti de l'Union démocratique du Kurdistan deTurquie, dont les buts du parti ne diffèrent pas de ceux que le PWD avait prôné : résolution du p…

Nessie en vacances au lac de Van

Bon d'accord, les Kurdes n'ont toujours pas Harry Potter, mais au moins, ils ont aussi leur Nessie. Selon l'agence de presse Anatolie, un canotier, du nom de Mugdat Avci, a vu une bête "ressemblant à un hippopotame avec un cou long de 2 mètres... Cette créature a posé sa tête sur mon embarcation. J'étais terrifié", a indiqué Mugdat Avci qui travaille depuis 24 ans comme canotier sur ce plus grand lac du pays. "Cela fait 24 ans que je navigue sur le lac, je n'ai jamais rien vu de pareil et inch'allah je ne le reverrai pas", a dit le témoin qui assure que dans le passé il n'avait jamais cru les légendes sur l'existence d'un "monstre" dans ce lac."

Ce n'est pas la première fois que l'on soupçonne Nessie d'avoir un cousin kurde. En 1990 une silhouette foncée au milieu du lac avait été aperçue par des témoins mais aucune image n'avait pu être saisie... Comme pour Nessie, le monstre est timide et fuit les …

Harry Potter û Mirê dureh

Petit essai de traduction du titre du dernier HP... Faisant partie des Harrypotteromaniaques, j'ai naturellement reçu le mien hier, et j'ai déjà largement entamé le bouquin (jusqu'au dernier tiers en fait). Il va quand même falloir m'arracher aux pages pour le déjeuner en famille dominical, mais je compte bien le terminer ce soir... ça évitera au moins aux lecteurs estivaux de la bibliothèque de l'institut de se faire bouffer s'ils osent me demander un bouquin alors que je serais plongée en plein dans une engueulade Snape-Potter...

Cela dit, si j'en parle, c'est aussi parce que ce bouquin, qui est traduit en autant de langues que Tintin, et même en grec ancien, en latin, en gaélique... l'est-il en kurde ? Si non, que font les traducteurs kurdes ? Parce que s'il y a moyen de se faire des couilles en or c'est bien en traduisant la série... Et quand on voit le nombre de mômes qui se mettent à l'anglais uniquement pour pouvoir bouquiner un pe…

Les Turcs s'essaient à la rédaction de la constitution irakienne

Daprès le journal turc Radikal, la Turquie, nous le savons, s'en fait beaucoup pour l'unité de l'Irak (en plus de s'en faire pour sa propre unité). Elle se fait aussi beaucoup de soucis sur le statut de Kirkouk, faisant une affaire de principes que cette ville-là ne retourne pas à la Région du Kurdistan, ce qui pour elle serait l'amorce d'une quasi-indépendance kurde. Jusqu'ici, sa tentative d'OPA sur Kirkouk via le Front turkmène a eu peu de succès, les électeurs turkmènes de Kirkouk, ayant préféré voter majoritairement pourla liste "Fraternité" des Kirkouki kurde-turkmène-arabe ou bien des partis chiites. Ses essais de mainmise régionale ayant été peu concluants, elle a décidé de s'attaquer au centre du pouvoir, c'est-à-dire de résoudre son problème identitaire ("les Kurdes ou nous") à Baghdad.

Aussi, une rencontre "secrète" (enfin plus trop maintenant) a eu lieu cette semaine pour discuter de la rédaction de la co…

Le fils du cheikh tué interdit de khutba

Le fils du S,êx Mees,ûq, S,êx Mihemed Murs,idê Xeznewî (oui ils sont tous cheikhs de pères en fils, ça évite la crise des vocations) a été interdit de Khutba pour le prêche du Vendredi dans sa mosquée de Qamis,lo, d'après le site Elaph (via amude.com). Le chef du district religieux de Qamis,lo aurait reçu des ordres des services de sécurité, pour empêcher que le S,êx Murs,id ne fasse ses sermons pour la Prière du Vendredi. Il faut dire que le cheikh et son frère n'arrêtent pas d'accuser la Syrie du meurtre de leur père, c'est vexant, quoi.

Pour les profanes, le sermon du Vendredi a un caractère non seulement religieux, mais aussi politique et social. La prononcer en appelant la bénédiction sur le dirigeant du moment équivalent à une intronisation : faire prononcer la khutba en son nom était pour un prince musulman, un signe de souveraineté, autant que battre monnaie. De même, les injonctions contre le pouvoir, et même les appels à la révolte, pouvaient souvent être lan…

Le Fake du mois...

Certaines "agences de presse" kurdes feraient mieux de contrôler leurs sources, ou en tous cas de les falsifier de façon moins flagrante... Parce que pour illustrer le post sur les "5000 Children live on the street in Adana", non contents de voler le cliché à une photographe professionnelle, en la détournant sans aucune espèce d'autorisation, ils ne se sont pas non plus gênés pour transformer une gamine arabe de Harran, qui ne leur avait rien demandé, en petite mendiante pathétique dans les rues d'Adana. Or nous pouvons rassurer les âmes sensibles sur le sort de la gamine que nous avons vu à Harran, en juin 2002. Elle était très craspouille certes, mais vivait très bien avec sa famille, de tous les cars de touristes qui visitent le village chaque année.




Fillette arabe du village touristique de Harran transformée en réfugiée kurde d'Adana par le professionalisme de DIHA...


"Help the former mistress of Qusay..."

Tout le monde a reçu, reçoit et recevra - hélas - ces mails d'Africains qui vous saluent chaleureusement, vous font confiance parce qu'ils savent de source sûre que vous êtes quelqu'un de bien, vous expliquent qu'ils/elles sont le fils/filles, femme, etc d'un ancien ministre et qui ont une proposition mirobolante d'argent coincé à vous faire partager pour peu que vous leur donniez vos coordonnées bancaires.

Mais je dois dire, que celui-là, adressé à un site kurde, est particulièrement gratiné, même pas besoin de le traduire, c'est surtout le début qui compte :


Dear sir/madam,

This mail will definitely be coming to you as a surprise, but i must
crave your indulgence to introduce myself to you.I am Dr. Ato Seyd Kelis,
former mistress to the son (Qusay) of theIraqi former leader, Saddam Hussein.

I am an Ethiopian, by birth and i am presently in a refugee camp in
Accra Ghana, where the living conditions are unbearable.
I do not wish to take your time with a lenghty mai…

Commémoration de l'assassinat du cheikh Khaznawî

Le cheikh Maachouk al-KhaznawîNé en 1958 à Tell Maarouf, mort assassiné le 27 mai 2005 à DamasPour le 40ème jour de la mort de Cheikh Mohammad Maachouk KhaznawîUne réunion de recueillement aura lieule samedi 9 juillet 2005 de 16 h à 19hen présence de ses prochesà l'Institut kurde de Paris, 106 rue Lafayette 75010
Le cheikh Mohammad Maachouk al-Khaznawî était le fils du cheikh Azzedîn Khaznawî et le petit-fils du cheikh Ahmad Khaznewî. Il fit ses études secondaires à Tell Maarouf et à Qamichlo, puis des études de théologie dans différentes universités du Moyen-Orient. En 1992 , il revint en Syrie pour y assumer les fonctions d'imam à la mosquée d'Edleb près d'Alep jusqu'en 1992, date à laquelle il revint dans sa région natale et prend le poste d'imam à Qamichlo, jusqu'à son assassinat.Le cheikh Mohammad Maachouk al-Khaznawî dirigeait le Centre de recherche des Etudes islamiques de Qamichlo et était aussi directeur-adjoint de ce même centre à Damas. Il était a…

Parlez turc, svp !

Rien que cela en dit long... parce qu'imposer comme langue de travail la "langue de l'ennemi", et puis tant qu'à faire adopter les "méthodes militaires et politiques de l'ennemi", et puis s'imprégner du "mode de pensée de l'ennemi" et pour finir devenir tout à fait comme l'ennemi... est-ce que cela valait la peine de faire une guerre pour refuser l'assimilation ? Est-ce que les peshmergas en Irak et en Iran ont imposé l'arabe et le persan comme "langue de travail" ? Au lieu de donner des centaines et des centaines d'heures de cours insipides sur le marxisme, est-ce qu'il n'aurait pas mieux valu aprendre le kurde à toute une génération de Kurdes qui n'avaient pas pu l'apprendre ? Est-ce bien la peine de brailler "culture kurde et démocratie ! culture kurde et démocratie !", quand on n'a aucune idée de ce qu'est la démocratie, ni même aucune envie de l'appliquer, et qu&#…