Articles

Affichage des articles du septembre, 2004

Radio : Turquie,

Mardi 5 octobre, sur France Info, Spécial Turquie, toute la journée, en direct d'Istanbul. Essentiellement centré sur la Turquie et l'Union européenne semble-t-il.

La France et la "résistance irakienne"

Massoud Barzani a été très choqué par la demande française d'incorporer les éléments de la "guérilla irakienne" dans la nouvelle armée. Il aurait dû savoir que les gouvernements français sont toujours très conciliants envers les guérillas, du moment qu'elles ne gênent pas leurs propres intérêts. ..hum...sinon pourquoi la France n'exige-t-elle pas de la Turquie qu'elle incorpore dans son armée les guerilleros du PKK ?
Peut-être que Massoud Barzani pourrait proposer d'intégrer les terroristes corses et les membres de l'ETA dans la police nationale ?



'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.' Albert Rosenfield.

Les Amis par-delà les montagnes

Evîndarê Zimanê Kurdî * (l’amoureux de la de la langue kurde)


Mutlu Civiroglu


La première fois que j’ai entendu parler de Michael Chyet c’était en écoutant l’émission kurde hebdomadaire sur Voice of America. Je me souviens encore du choc que j’éprouvais alors en entendant un Occidental s’exprimer dans un kurde impeccable. Je me souviens très bien avec quelle impatience j’attendis le samedi suivant son émission hebdomadaire “Zimanê Me”. La semaine suivante, l’émission démarra avec l’inoubliable musique du film “Yol” de Yilmaz Güney, et puis Michael enchaîna, d’une façon qui m’assura bien du fait quue son nom était bien Michael et qu’il était bien Américain. J’étais stupéfait et extrêmement fier qu’un non-puisse parler une si belle langue kurde alors que tant de Kurdes préfèrent s’exprimer en tout, sauf ans leur langue maternelle. Je voulus savoir qui Michael Chyet et comment il avait pu apprendre le kurde à la perfection.



Michael L. Chyet est né en 1957 à Cincinnati, dans l’Ohio, d’une …

Cinéma à Paris

Image
Rétrospective Yilmaz Güney à Paris . Cliquer sur l'image pour le détail du programme

Pourquoi Öcalan déteste-t-il tant Cheikh Saïd ?

Dans sa dernière interview, Abdullah Ocalan critique une fois de plus Cheikh Saïd, en nous expliquant qu'il n'était pas, mais alors pas du tout, un libérateur des Kurdes (pas comme Öcalan, au cas où vous n'auriez pas encore compris) ; que c'était même un féodal ( en fait comme la plupart des gens au Kurdistan, à cette époque, où il aurait fallu ramer pour trouver un seul marxiste) et qu'il voulait seulement l'autonomie, exactement comme Barzanî et Talabanî (les vilains garçons :))
Si vous vous demandez pourquoi Öcalan déteste autant Cheikh Saïd, j'ai une explication psychologique : Quand Öcalan a été arrêté et attendait d'être jugé en 1999, il a demandé immédiatement, et à la surprise général, d'avoir Ahmet Zeki Okçuoglu, pour avocat. C'était une surprise parce qu'Ahmet Zekî n'est pas PKK du tout, il est même sur la Liste noire du PKK. Mais Ahmet Zeki accepta, au nom des Kurdes. Son idée était de changer ce procès en procès contre la Turq…

Sivan Perwer en Belgique

Image
Sivan Perwer à l'Eden de Charleroi


Date : 2 octobre 2004- 2 oktober
Heure: 20 h 30
Prix: prix plein: 14 euros
Prix réduit: 11 euros ( pour les abonnés du centre culturel. Il n'y a pas de prévente)
Enfants - 12 ans gratuits
Réservations: 071/311212

L'EDEN - CENTRE CULTUREL REGIONAL Bd Bertrand 3B6000 CHARLEROI
Tél: 0032 (0) 71202999 Fax: 0032 (0) 71308541
site web:
www.charleroi-culture.be(organisation Eden)






Sivan Perwer à Bruxelles

Date: 22 octobre 2004 20:00 - 22 oktober 20:00
Botanique-Orangerie rue royale Bruxelles www.botanique.be



Indignation sélective

Nouvelle assez drôle illustrant une fois de plus la paranoia turque... La Turquie est en effet furieuse parce qu'au Maroc est paru un livre sur les "Kurdes de Turquie" et menace de reconnaître le front saharaoui... Tout ça parce que dans certains cercles officiels, on répète encore comme une mantra désuette : "Il n'y a pas de Kurdes, seulement des Turcs des montagnes, pas de Kurdes..."

Cela dit, en dépit du grand nombre de livres publiés dans les pays de l'UE sur la Question kurde en Turquie, Ankara n'a jamais déclaré soutenir les activistes corses ou l'IRA...



'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.' Albert Rosenfield.

Il est temps...

Les forces chargées de surveiller l'accord de cessez-le-feu entre le PDK et l'UPK, dirigées par des Turcs auront fini leur mission en octobre. (selon l'armée américaine).

Depuis 1997 en effet, les leaders kurdes, incapables de bâtir un Etat digne de ce nom par eux-mêmes sont "observés" et "contrôlés" par des forces turques... amusant, non ?
Je connais les arguments kurdes là-dessus : " Nous sommes faibles, nous avons beaucoup d'ennemis, et ils essaient de nous diviser."
-Oui. C'est vrai. Mais c'est leur boulot de faire ça, justement parce qu'ils sont vos ennemis, voyez vous. Mais votre boulot à vous c'est de ne pas les laisser faire, ce me semble.


'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.' Albert Rosenfield.

Etude naturelle de quelques prédateurs en Irak

La triste fin de ces trois pauvres Kurdes décapités en Irak me rappelle une histoire entendue il n'y a pas longtemps. Le fils du diecteur de je-ne-sais-plus-quoi a été kidnappé. Ses ravisseurs avaient demandé une rançon à la famille (les négociations avaient lieu par téléphone). La famille envoya l'argent et les ravisseurs... la tête du fils. Mais les assassins furent identifiés, grâce à leur téléhpone : c'étaient des policiers, assez crétins pour appeler de leurs appareils de service, et très étonnés qu'on ait pu les prendre comme ça. Aujourd'hui, en Irak, il y a deux ou trois espèces de prédateurs : les gangs mafieux, enlevant des otages pour l'argent (un policier n'est pas forcément un voleur très intelligent mais il fait de son mieux) ; des bandes fanatiques, prêtes à mourir et à tuer, en essayant de faire le maximum de publicité autour de leurs exécutions (dans cette spirale folle inflationniste du messianisme terroriste) ; et le troisième cas peut s&#…

On va bientôt trouver un gisement de Turkmènes à Akra

Il paraît qu'on a trouvé du pétrole à Akra, et que le gisement peut être encore plus riche que celui de Kirkouk... Je me demande combien de temps la Turquie va mettre à se découvrir des minorités turkmènes installées séculairement là-bas et qu'elle va sentir un besoin urgent de protéger.



'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.' Albert Rosenfield.

Avis de recherche (just for French speakers, sorry)

Cette annonce, via Radio-France s'adresse à tous les Kurdes, Assyro-chaldéens, et tout ce que vous voulez qui vivent en exil, quelles qu'en soient les raisons. Ce que vous avez ressenti en exil, d'heureux comme de malheureux, écrivez-le :



Cher pays de mon enfance

Lettres et carnets
de l’exode rural et de l’immigration
1900-2005


Radio France, Le Monde et le Mémorial de Caen s’intéressent à vos origines.

En quittant votre province française ou votre pays natal pour vous adapter à la vie d’aujourd’hui, votre cœur comme celui de vos proches s’est chargé de souvenirs, de nostalgies, de la tristesse de vos échecs ou de la joie de vos réussites.

Ecrivez-nous les plus belles lettres, les plus beaux témoignages de déracinés ou d’immigrés qui font vibrer votre âme.

Ecrivez à « Cher pays de mon enfance » Pièce 1319. 116 avenue du Président Kennedy 75220 Paris Cedex 16 » ou sur radiofrance.fr avant le 31 octobre 2004.
**** Cher pays de mon enfance

Pendant des siècles nos parents, nos gr…

Le Kurde, brigand des montagnes

L'image du Kurde, brigand des montagnes, est un lieu commun dans la littérature arabo-musulmane. En voici un exemple, tiré du Livre des ruses (XIII° siècle) :

"Une manière de se débarrasser des voleurs :
On trouve cette ruse de 'Adoud al-Dawla mentionnée dans l'ouvrage sur l'Histoire, écrit par Mouhammad, fils de Abd al-Malik, al-Hamadhanî. On avertit un jour 'Adoud al-Dawla qu'il y avait une troupe de Kurdes qui barraient la route, volaient tous ceux qui passaient par là, puis se réfugiaient sur des montagnes très hautes où l'on ne pouvait les poursuivre. Il convoqua un certain marchand et le chargea de mener vers eux un mulet portant deux caisses pleines de gâteaux empoisonnés, dont le parfum était délicieux. Le marchand, ayant pris le chargement, reçut l'ordre de voyager avec une caravane de ses confrères, sous le prétexte de transporter un cadeau destiné à l'un des émirs du Patrice byzantin, sur les frontières. Il agit ainsi et voyagea penda…

Le cas Nuriye Kesbir

La décision des Pays-Bas d'extrader la responsable du PKK Nuriye Kesbir est inique si l'on regarde ce sur quoi se fonde la Turquie pour demander cette extradiction : Nuriye Kesbir est accusée d'avoir participé à au moins 25 attaques contre des cibles militaires en Turquie, entre 1993 et 1995. (source AFP). Si c'est bien tout ce qui lui est reproché, c'est donc qu'il est devenu illégitime, aux yeux d'un pays de l'Union Européenne de se révolter militairement (et non même pas par des actes terroristes visant des civils) contre un Etat dictatorial, brutal, et qui en plus bafoue le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Car si la Turquie peut changer en mieux, dans les années 90, la plupart de ses dirigeants d'alors, sans compter l'Etat-major, se sont rendus coupables de crimes de guerre et de crimes contre l'Humanité, qui les rendraient bien dignes de faire un tour au Tribunal international de La Haye. Et si le PKK est effectivement un …

Cinéma

Image
Du 10 au 19 septembre 2004Festival du film kurde à Berlin.



Mercredi 15 septembre sur ARTE à 22h 40

Le vent nous emportera d'Abbas Kiarostami



Avec Behzad Dourani et les habitants du village de Siah Dareh Kurdistan d'Iran - Durée : 1h58 - 1999

Remzi Kartal et la fidélité

Un responsable (dans la mesure où l'on peut les qualifier de "responsables" du Kongra Gel (alias PKK) a déclaré que Nêçîrvan Barzanî et Celal Talbanî ne travaillaient pas pour le peuple kurde, mais pour la Turquie (que voulez-vous au PKK on n'aime pas la concurrence dans la trahison...).
En fait bon, le PDK et l'UPK, selon la vieille rengaine du PKK, sont des partis traitres aux Kurdes (ça tombe bien, Abdullah Öcalan ayant dit qu'il fallait arrêter tous les nationalistes kurdes, si ça se trouve les Barzani et les Talabani sont les seuls à avoir compris "la ligne" du Président).

Et en plus de ça, Talabani abriterait Osman Öcalan (comme d'autres milliers de fugitifs de la guérilla du PKK, par ailleurs, pris entre le feu des Turcs et celui de leur ex-camarades du nouveau grand parti démocratique pro-kémaliste voué à sauver l'Humanité et le Moyen-Orient...).

Enfin bon, on a compris, les visites de Talabani et de Nêçirvan Barzani ont déplu au PK…

Démission de Massoud Barzani

Non, rien de dramatique, mais il paraît que ça lui prend trop de temps, le Parlement intérimaire, et qu'il a autre chose à faire au Kurdistan.
Plusieurs conclusions possibles (ne s'annulant pas l'une l'autre) :

- Peut-être les élections envisagées pour renouveler le Parlement kurde, vieux de 1992, sont-elles à préparer sérieusement, l'électorat ayant changé, lui, et étant peut-être moins acquis aux grands leaders inamovibles qu'il y a 12 ans (se souvenir de la moyenne d'âge au Kurdistan, forcément moins élevée que dans nos sociétés occidento-gériatriques)...
- Peut-être M. Barzani s'est-il fait la réflexion que faire de la représentation à Bagdad dans un gouvernement au fond quasi-mort né serait moins utile que de s'occuper effectivement de la transition hautement périlleuse de l'ère pré-fédéraliste dans la région kurde : après tout il n'y a que la question de Kirkouk, les "réfugiés" sur leur sol, les infiltrations de kamikazes (cela …

Mauvaise influence...

Le 30 juillet, le XIIItème Congrès du parti démocratique du Kurdistan d'Iran a décidé de changer son slogan "autonomie et démocratie" par "l'établissement d'un régime démocratique et fédéralen Iran qui garantisse les droits nationaux du peuple kurde" ...

Il semble que le "fédéralisme" devienne très à la mode, même en Turquie ... C'est ce que la Turquie et l'Iran appellent la mauvaise influence des Kurdes d'Irak... et ils ajoutent : "Et qu'en sera-t-il avec un Etat kurde indépendant ? ".

Le Livre des ruses

Une autre version (il y en a tant...) de la connexion entre l'histoire de Zohak et l'origine des Kurdes, trouvé dans Le Livre des ruses, un manuscrit du 13° siècle traduit par René Khawam :

"Les victimes humaines Le Diable employa la ruse avec Baboûrassab, appelé "al-Dahhâk", "le Rieur", pour arriver à ses fins. "Al-Dahhâk", "le Rieur", était fils de 'Alwâne, fils de 'Islîq, fils de 'Oûdj, fils de 'Âd. Il fut appelé par les Non-Arabes Baboûrâssab et construisit Babylone. Sem lui avait confié un groupe de ses descendants et lui avait donné la terre de Babylone, où il resta durant quelques temps. Lorsque mourut Sem, "le Rieur" lui succéda sur le trône des fils de Sem et fortifia son autorité pour les dominer. Il devint orgueilleux et se révolta contre Dieu, employant le supplice de la croix et le meurtre pour rester au pouvoir. Il avait bâti Babylone, lui donnant le nom de Djourfâ.

Celui qui lui enseigna à cruci…

Radio : Turquie, torture, génocide

Samedi 4 septembre à 9h 10 sur France Culture :

Répliques : "La Turquie et l'Europe". Avec Michel Rocard et François Bayrou. Par Alain Finkielkraut.

et à 10 h :
Concordance des temps : La tentation de la torture : Algérie, Irak. Avec Raphaëlle Branche, auteur de La Torture et l'armée pendant la Guerre d'Algérie, 1954-1962. Par Jean-Noël Jeanneney.

Mardi 7 septembre à 10h00 sur France Culture :

La Fabrique de l'Histoire : Mémoire arménienne. Par Emmanuel Laurentin.